Un stratège blessé a aidé Haas à tenter un pari en Hongrie

La décision de faire rentrer les pilotes Haas au stand pour des pneus slicks lors du tour de formation du Grand Prix de Hongrie a été prise par un stratège à l'usine ayant dû rentrer en Angleterre pour un bras cassé.

Un stratège blessé a aidé Haas à tenter un pari en Hongrie

L'écurie Haas a connu un début de saison 2020 difficile, notamment à cause des performances en retrait du moteur Ferrari. Cependant, une décision osée de changer les pneus avant le départ en Hongrie, sanctionnée après la course par dix secondes de pénalité mais ayant permis à Kevin Magnussen de marquer un point, a été prise par Mike Caulfield, qui s'était blessé en Autriche.

"Il est normalement présent sur les courses mais il a fait une chute à vélo en Autriche et a dû subir une opération", a déclaré Günther Steiner, le directeur de l'équipe. Les deux monoplaces étaient équipées de gommes rainurées sur la grille, Romain Grosjean en intermédiaires et Magnussen en pneus pluie, mais l'équipe a perçu une opportunité à saisir au départ. Steiner revient sur cette décision.

Lire aussi :

"Si vous partez d'où nous étions et que vous ne faites rien de différent, il est difficile de gagner. Kevin voulait essayer des pneus pluie, et il a immédiatement vu pendant le tour de formation que ça séchait. Et il y a eu un peu de discussion entre nos stratèges, l'un d'eux étant en Angleterre cette semaine car il s'est cassé le bras la semaine dernière. Un des deux – l'autre étant ici – a dit à un moment 'allons-y pour les slicks, c'est en train de sécher. C'est une chance'. Et c'était une décision très rapide. Ils ont discuté entre eux et on l'a juste fait. Il n'y a pas eu de longue conversation ou autre. C'était juste une bonne idée d'essayer ça, vous savez. Nous n'avons rien à perdre."

Le changement de pneus a permis aux pilotes de remonter aux troisième et quatrième positions, avant de reculer dans la hiérarchie lorsque les pilotes plus rapides remontaient. Cependant, Magnussen a pu tenir la neuvième place en piste – la dixième sur tapis vert. Steiner qualifie toutefois ce résultat de très gratifiant pour l'équipe, qui a fait face à des moments difficiles durant le confinement.

"C'est important pour tout le monde. Nous étions en chômage partiel pendant trois, quatre mois avant d'aller en Autriche, et en Autriche, nos résultats n'étaient pas fantastiques, c'est le moins que l'on puisse dire. Les gars sont maintenant sur la route depuis trois semaines, donc partir d'ici avec [des] points est quelque chose qui apporte un surplus de moral. Les points parlent d'eux-mêmes pour une équipe de course. Je pense donc que tout le monde a fait un bon travail. Personne n'a abandonné et nous avons marqué des points. Vous savez, c'est le plus important."

partages
commentaires
Norris : "Il faut essayer de veiller sur les mécaniciens"

Article précédent

Norris : "Il faut essayer de veiller sur les mécaniciens"

Article suivant

inspecté par la FIA, Imola toujours candidat à un Grand Prix

inspecté par la FIA, Imola toujours candidat à un Grand Prix
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021