Que peut viser Haas dans la lutte au championnat ?

Avec seulement six points qui séparent Toro Rosso, Renault et Haas au championnat des constructeurs, la lutte pour la sixième place reste très ouverte. Mais que peut vraiment espérer l'écurie américaine à Abu Dhabi ?

Que peut viser Haas dans la lutte au championnat ?
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12 en lutte pour une position
Romain Grosjean, Haas F1 Team, se positionne devant Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17 passe Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12 qui est en tête-à-queue
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17 devant Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12 et Lance Stroll, Williams FW40.
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17 et Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Charger le lecteur audio

Dans tous les cas, la saison 2017 aura été un succès pour Haas F1 Team. Après une première campagne prometteuse, l'équipe est parvenue à marquer des points bien plus régulièrement pour en inscrire un total de 47, contre 29 l'an passé. Quel que soit le résultat final, la satisfaction sera donc au rendez-vous.

"Je pense que les points montrent quelque chose, mais pas tout", estime le directeur d'équipe Günther Steiner. "Même si nous sommes face aux mêmes équipes, il y a différents niveaux de performance. Je ne dirais pas que nous nous sommes améliorés si nous avions moins de points, je pense que nous avons progressé à tous les niveaux. Nous voulions améliorer notre position, mais à ce stade, nous sommes à la même, donc nous essaierons de faire mieux à Abu Dhabi. J'espérais améliorer notre position d'une place."

Gagner une place, et non deux. Car avec seulement deux points de retard sur Renault, Haas a de véritables chances de chiper la septième place au Losange, même si une égalité sourirait à l'écurie anglo-française.

En revanche, pour dépasser Toro Rosso, ça se complique. Certes, avec deux pilotes inexpérimentés qui viennent de faire leurs débuts en Formule 1, la Scuderia n'a que peu de chances de marquer des points à Yas Marina, et l'on se dirait que six unités à reprendre, ce n'est pas insurmontable. Tout est possible, n'est-ce pas ?

Cependant, encore une fois, en cas d'égalité, c'est Toro Rosso qui aura l'avantage grâce à la quatrième place de Carlos Sainz à Singapour comme meilleur résultat. Pour l'emporter, il faut donc que Haas marque au moins sept points, et c'est là que le bât blesse : sur les 19 premiers Grands Prix de la saison, l'écurie américaine n'a marqué sept points ou plus lors d'une course qu'une seule fois. C'était en Autriche, quand Romain Grosjean a fini sixième.

Grosjean et Magnussen veulent y croire

Malgré ces circonstances défavorables, il est inenvisageable de se décourager. "Nous allons tenter", ajoute un Steiner résolu. "Au Brésil, sans les deux accidents au premier tour, je pense que nous aurions eu de bonnes chances de marquer des points. Mais nous ne l'avons pas fait, donc ce ne sont que des 'si'. Nous ferons de notre mieux à Abu Dhabi, c'est certain."

"Nous n'avons rien à perdre pour Abu Dhabi. Il faut juste foncer", confirme Kevin Magnussen. "Ça va être passionnant."

Quant à Romain Grosjean, il va aborder cet ultime Grand Prix de l'année, comme si le championnat du monde était en jeu. "Tant que le dernier drapeau à damier n'est pas abaissé, on peut toujours progresser. Nous sommes encore dans le match avec les gars devant nous, et ils ont eu quelques difficultés récemment. Nous allons tout donner à Abu Dhabi et jouer ça comme si c'était le titre mondial", conclut le Français.

 
partages
commentaires
Chronique Massa - Le Brésil devra régler l'absence de pilote en F1
Article précédent

Chronique Massa - Le Brésil devra régler l'absence de pilote en F1

Article suivant

La présentation du GP d'Abu Dhabi avec F1 Experiences

La présentation du GP d'Abu Dhabi avec F1 Experiences
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021