Habituez-vous à la Chine !

Si le Grand Prix de Chine est sur place l’un des plus spectaculaires en termes d’architecture des lieux et par rapport à l’immensité de la ligne droite des stands (bordée par une tribune démesurée), l’évènement ne demeure qu’une relative anecdote...

Si le Grand Prix de Chine est sur place l’un des plus spectaculaires en termes d’architecture des lieux et par rapport à l’immensité de la ligne droite des stands (bordée par une tribune démesurée), l’évènement ne demeure qu’une relative anecdote du point de vue de la fréquentation sur place. Mais ne vous attendez pour autant pas à ce que cela représente à court ou moyen terme la fin de la présence de la F1 en Chine ! Les intérêts de l’industrie automobile sont bien trop grands dans le pays le plus peuplé au monde, dont la classe moyenne explose année après année, et se dote d’automobiles et autres biens de consommation modernes pour la première fois.

Dans les premières, également, un autre chiffre symbolique qui en dit long : selon les analystes ayant compilé les données de production automobile, la Chine deviendra cette année pour la première fois une puissance de production supérieure à l’Europe. Avec 19,6 millions de véhicules légers conçus en Chine en 2013 selon les prévisions, la nation asiatique dépasserait ainsi l’Europe, qui ne table « que » sur 18,3 millions d’automobiles produites cette année. Des chiffres d’autant plus chocs que ceux de l’Europe comprennent la capacité de production de la Turquie et de la Russie, représentant 20% du score européen !

Pas étonnant, dès lors, que la F1, ses teams et ses sponsors soient prêts à beaucoup de sacrifices en termes de spectacle, ambiance ou accueil des chauffeurs de taxi (qui ne savent la plupart du temps pas où se trouve le circuit) dans la banlieue de Shanghai ! En 2013, la Chine devrait représenter 23,8% de la production mondiale de véhicules légers, et sa production s’est multipliée par 10 depuis 2000 ! A titre de comparaison, la vieille Europe a vu sa production automobile chuter de 35% sur cette même période, et de 50% depuis 1970… Suffisant pour justifier la présence d'un pilote chinois d'ici peu également.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités