Häkkinen : "Si la F1 était du tennis, je dirais Avantage Hamilton"

Mika Häkkinen continue de s'émerveiller devant la "guerre sportive" qui fait rage en cette fin de saison, mais donne désormais un coup d'avance à Lewis Hamilton.

Häkkinen : "Si la F1 était du tennis, je dirais Avantage Hamilton"

Emballé par le duel que se livrent Lewis Hamilton et Max Verstappen cette saison, Mika Häkkinen estime que le septuple Champion du monde a désormais l'avantage, même si le pilote Red Bull est toujours leader du championnat et dispose même d'une première occasion théorique d'être sacré lors du prochain Grand Prix, à Djeddah. Aux yeux du Finlandais, les efforts de Mercedes avec sa monoplace 2021 sont en train de payer au meilleur moment possible.

"Si la Formule 1 était un match de tennis, je dirais 'Avantage Hamilton' après ses victoires dominatrices au Brésil et au Qatar", avance le double Champion du monde dans sa chronique pour Unibet. "Même si Max Verstappen mène le Championnat du monde avec huit points d'avance, Mercedes a répondu en donnant à Lewis Hamilton une voiture avec laquelle il peut vraiment se battre pour défendre son titre. Dimanche, Lewis était totalement en contrôle après sa grosse performance en qualifications. Sa Mercedes n'avait pas le même avantage de vitesse de pointe qu'au Brésil, où il avait un nouveau moteur, mais dans les courbes du Qatar elle avait un avantage clair sur la Red Bull."

"Après les événements du Brésil, c'était au tour de Max d'écoper d'une pénalité au Qatar, après n'avoir pas ralenti sous double drapeau jaune. C'est l'une des règles de sécurité les plus importantes en Formule 1, qui exige que les pilotes ralentissent et soient prêts à s'arrêter. Comme Lewis l'a fait au Brésil, Max est remonté rapidement en course, passant quatrième dans le premier tour. Les prétendants au titre mondial étaient à un autre niveau et la concurrence loin derrière."

Nous assistons à une guerre sportive entre Mercedes et Red Bull.

Mika Häkkinen

Mika Häkkinen n'hésite pas à parler de "guerre sportive" entre les différents acteurs, dans un contexte particulièrement tendu. Il aspire également à un dénouement spectaculaire lors de la toute dernière manche de la saison, à Abu Dhabi.

Verstappen et Hamilton à l'arrivée du Grand Prix du Qatar.

Verstappen et Hamilton à l'arrivée du Grand Prix du Qatar.

"Selon moi, nous assistons à une guerre sportive entre Mercedes et Red Bull", assure-t-il. "C'est une lutte entre Lewis et Max, entre les patrons Toto Wolff et Christian Horner, et entre les 2000 personnes qui travaillent pour eux. Nous avons déjà vu des moments tendus et je sais que nous en verrons d'autres. [...] Si Lewis gagne à nouveau en Arabie saoudite et signe le meilleur tour en course, et que Max termine deuxième – une forte possibilité –, les deux pilotes aborderont la dernière manche du championnat à égalité de points. Ce serait une fin extraordinaire pour une saison incroyablement serrée."

Alors que les polémiques extra sportives ont émaillé les deux derniers rendez-vous, à Interlagos puis Losail, l'ancien pilote souligne aussi le "travail incroyablement difficile à faire" de la FIA pour arbitrer le duel. "Ils ont pris des décisions difficiles au Brésil et ils ont dû faire de même au Qatar", précise-t-il. "Cela montre que les officiels s'efforcent d'adopter une approche équilibrée, de laisser les pilotes courir mais aussi de rappeler à tous que les règles doivent être respectées. Sinon, c'est le chaos."

Bluffé par Alonso

Fernando Alonso sur le podium à Losail.

Fernando Alonso sur le podium à Losail.

Outre la lutte au sommet, Mika Häkkinen a apprécié le comeback sur le podium de Fernando Alonso lors du Grand Prix du Qatar, le Finlandais saluant la longévité de l'Espagnol et son acharnement sans concession.

"Il a commencé à courir en Formule 1 18 mois après ma retraite, et son premier podium remonte à il y a plus de 18 ans !" remarque-t-il. "Félicitations à lui d'avoir maintenu la concentration, la forme physique et la passion pour courir à ce niveau si longtemps. Une fois de plus, Fernando a montré sa grande habileté en début de course, profitant d'une bonne position sur la grille après les pénalités infligées à Max et Valtteri Bottas. Je trouve que sa manœuvre par l'extérieur sur Pierre Gasly au premier tour montre toutes les années d'expérience et la confiance qui va avec. C'était comme au bon vieux temps de voir Hamilton-Alonso en haut du classement."

Lire aussi :

partages
commentaires
Hamilton portera le casque arc-en-ciel en Arabie saoudite
Article précédent

Hamilton portera le casque arc-en-ciel en Arabie saoudite

Article suivant

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021