Häkkinen - L'accrochage avec Bottas dû à la frustration de Räikkönen

Le Finlandais espère que les deux hommes auront un dialogue sain et que le pilote Ferrari reconnaîtra son erreur.

Häkkinen - L'accrochage avec Bottas dû à la frustration de Räikkönen
Valtteri Bottas, Williams, Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Mika Hakkinen
Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams FW37
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T et son équipier Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T en bataille pour une position
Valtteri Bottas, Williams FW37 devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T

Compatriote de Kimi Räikkönen et Valtteri Bottas, mais également membre du management de ce dernier, Mika Häkkinen est revenu sur l’accrochage entre les deux pilotes au dernier tour du Grand Prix de Russie. 

Alors qu’ils étaient à la lutte pour la troisième place, Räikkönen a jeté sa Ferrari à l’intérieur au virage 4, provoquant la perte du pilote Williams mais se privant également de podium en coupant finalement la ligne d’arrivée au cinquième rang. La manœuvre a créé de nombreux désaccords, Bottas estimant qu’il ne pouvait pas s’agir d’un simple incident de course pendant que Räikkönen assurait ne rien avoir tenté de fou. Les commissaires ont tranché contre le Champion du Monde 2007, finalement sanctionné d’une pénalité de 30 secondes. 

Pour Häkkinen, qui partage l’opinion des commissaires, c’est avant tout la frustration qui a mené Räikkönen à tenter un dépassement aussi osé et risqué dans le dernier tour. "Dans cette situation, Kimi est apparu frustré de voir son coéquipier [Sebastian Vettel] revenu devant lui pour le podium", explique-t-il dans sa chronique pour Hermes. "Il semblait juste incapable de tenir le rythme avec Sebastian."

Admettre son erreur

S’il peut comprendre l’erreur de Räikkönen, il espère néanmoins que ce dernier admettra finalement sa faute, ce qu’il n’a pas fait à l’issue de la course. Häkkinen, s’appuyant sur son expérience, estime que c’est la meilleure chose à faire pour le pilote Ferrari. Le double Champion du Monde prend en exemple un accrochage survenu avec Ayrton Senna lors du Grand Prix du Pacifique en 1994. 

"J’avais mal jugé mon freinage et j’avais poussé Ayrton hors de la piste", raconte-t-il. "J’ai décidé d’aller voir Ayrton après la course, alors qu’il pilotait pour Williams. Je suis allé dans la salle de réunion de l’équipe, où tous les ingénieurs étaient présents, et j’ai reconnu que c’était ma faute." 

"Ayrton a répondu avec des critiques dures, je les ai prises humblement. A la course suivante, Ayrton me regardait différemment. Il avait apprécié que j’aie reconnu ma faute devant l’équipe. C’est mieux d’admettre une erreur, face à face. Cela amène du respect."

partages
commentaires
Austin - 400e GP pour Sauber, Marciello en piste le vendredi

Article précédent

Austin - 400e GP pour Sauber, Marciello en piste le vendredi

Article suivant

Rossi - Représenter mon pays est un privilège et une responsabilité

Rossi - Représenter mon pays est un privilège et une responsabilité
Charger les commentaires
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021