Häkkinen presse FIA et équipes à se pencher sur les arrêts au stand

partages
commentaires
Häkkinen presse FIA et équipes à se pencher sur les arrêts au stand
Par : Fabien Gaillard
11 avr. 2018 à 17:24

Le double Champion du monde de Formule 1 Mika Häkkinen est revenu sur l'incident dans les stands du Grand Prix de Bahreïn et estime que le moment est venu de se pencher sur cette question de sécurité.

Mika Hakkinen
Un mécanicien blessé est pris en charge après un incident avec la voiture de Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pendant un arrêt au stand
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H percute un mécanicien dans les stands
Mika Hakkinen, McLaren est ramené par David Coulthard, McLaren
Un mécanicien Ferrari pris en charge par les services médicaux après avoir été percuté par Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pendant un arrêt au stand
Un mécanicien blessé est pris en charge après un incident avec la voiture de Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pendant un arrêt au stand
Mika Hakkinen, McLaren Mercedes
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H percute un mécanicien dans les stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et les mécaniciens Ferrari dans la voie des stands
Mika Hakkinen, Adrian Newey, McLaren

Deux semaines après deux unsafe releases en quelques minutes pour Haas lors du Grand Prix d'Australie, c'est cette fois la Scuderia Ferrari qui a connu un problème au moment d'un arrêt au stand en course à Sakhir, un mécanicien ayant été emporté par la roue arrière gauche de Kimi Räikkönen, entraînant plusieurs fractures de la jambe.

L'incident, qui a entraîné une simple amende de 50'000 euros à l'encontre de la structure italienne, a suscité beaucoup d'émotion mais n'a pas semblé lancer un grand mouvement de réflexion de la part des acteurs de la discipline reine.

Mika Häkkinen, dans un billet pour Unibet, est revenu sur ces événements. "L'accident dans les stands a montré les risques qu'implique une procédure qui prend de façon routinière moins de trois secondes. Personne ne devrait sous-estimer le défi auquel font face les mécaniciens dans les stands ; ces gars s'entraînent tous les jours, travaillent dur et fournissent un effort maximal pour offrir le meilleur arrêt possible."

Puis le Finlandais de se souvenir de son époque, où les dispositifs entourant cette phase des courses n'étaient pas aussi développés. "Quand je courais, McLaren utilisait une homme 'à la sucette' pour me signaler la fin de l'arrêt et me signaler que je pouvais accélérer de manière sûre depuis mon emplacement. Maintenant, bien sûr, les équipes utilisent des systèmes automatisés incluant un feu rouge et un feu vert, et nous avons vu plusieurs problèmes cette saison."

"L'équipe Haas a vécu deux désastres à Melbourne car le feu vert s'est allumé avant que l'équipe n'ait fini, et Kimi a eu le même problème dimanche dernier ; sauf que cette fois, la roue arrière gauche n'avait même pas été enlevée de la voiture, et le mécanicien était devant celle-ci lorsque Kimi a relâché l'embrayage."

Pour finir sur ce sujet, il en appelle aux instances et aux équipes, estimant que le moment était venu de se pencher sérieusement sur la question. "En considérant à quel point la sécurité est essentielle en Formule 1, y compris avec l'introduction du Halo cette année, il est important que les équipes et la FIA se penchent de nouveau sur les arrêts aux stands."

"Ils représentent une part très importante du spectacle en Formule 1, donc je ne veux pas qu'ils disparaissent, mais peut-être qu'il est temps de se demander si les systèmes automatisés sont une bonne façon de faire. Quand des vies humaines en dépendent, les humains devraient prendre la décision finale."

Prochain article Formule 1
Édito - Humains après tout

Article précédent

Édito - Humains après tout

Article suivant

Photos - Donington 1993, la leçon pluvieuse de maître Senna

Photos - Donington 1993, la leçon pluvieuse de maître Senna
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Mika Hakkinen
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités