Halo : La FIA a détaillé tous les accidents étudiés

partages
commentaires
Halo : La FIA a détaillé tous les accidents étudiés
Par : Fabien Gaillard
5 août 2017 à 07:00

La FIA a publié la vidéo de sa conférence de presse de Hongrie dédiée au Halo, où elle revient notamment sur les études de cas qui ont conduit à choisir ce système.

Crash de Heikki Kovalainen, McLaren MP4-23 Mercedes

Souvent tancé pour son esthétisme et remis en question pour son efficacité que d'aucuns jugent insuffisante, le Halo a néanmoins été choisi par la FIA sur des critères de recherche objectifs visant à s'assurer à la fois de sa solidité mais aussi de son utilité dans des cas précis.

Pour ce faire, il a fallu évaluer le potentiel du Halo à la fois sur la base de tests menés sur des prototypes du dispositif, mais aussi des simulations en prenant en compte des accidents où il aurait pu avoir une influence.

Laurent Mekies, directeur de la sécurité de la FIA, expliquait, lors de cette conférence, dont la FIA a publié l'intégralité sous forme de vidéo sur son site officiel, le processus de réflexion : "Comment évalue-t-on ce qui est un bénéfice net [en terme de sécurité] ? Nous n'avons pas trouvé de formule magique pour cela."

"Il n'y a pas de moyen magique pour dire que c'est mieux dans 100% des cas ou dans 99% des cas ou autre. Donc, nous avons essayé d'analyser de véritables accidents. Nous avons analysé autant de véritables accidents que possible grâce à tous les gens impliqués : les pilotes, les équipes, [les médias]. À chaque fois que quelqu'un mentionnait un accident, nous le mettions dans une étude d'évaluation du risque."

Pour ce faire, les accidents ont été divisés en trois catégories : les contacts voiture contre voiture, les contacts voiture contre environnement (murs, rails, murs de pneus, etc.) et les contacts avec un objet externe (roues détachées, débris, etc.). Et, pour chacun des cas étudiés, ont été ajoutés des scénarios similaires mais qui différaient de plusieurs dizaines de centimètres dans toutes les directions pour évaluer au mieux le maximum de situations.

"Pour chacun de ces cas, nous nous sommes penchés sur le véritable accident et ensuite nous nous sommes demandés ce qui se serait passé si le Halo était monté sur la voiture. Nous connaissons la résistance du Halo, nous connaissons la résistance de l'attache à la voiture, etc. Nous connaissons la résistance de la plupart des pièces sur la voiture avec lesquelles le Halo pourrait interagir."

"Donc nous avons joué le scénario du 'et si...', nous avons monté le Halo sur la voiture, nous avons resimulé ces accidents et ensuite, avons essayé pas seulement de simuler exactement l'accident en question, mais aussi, autour de ce scénario, nous avons essayé de regarder cinq centimètres au-dessus, dix centimètres au-dessus, dix centimètres sur la droite, dix centimètres sur la gauche, et ainsi de suite. À la fin, pour chacun des cas, nous avons alors regardé si c'était très positif, neutre ou négatif."

Les contacts voiture contre voiture

Dans la présentation de la FIA, huit cas ont été montrés pour cette catégorie, avec comme constante le fait qu'une voiture en chevauchait ou passait par-dessus une autre, avec le verdict des simulations menées : 

AnnéeCatégorieLieuIncidentImpact du Halo
2007 F1 Melbourne Accrochage Wurz/Coulthard Plutôt positif
2007 GP2 Magny-Cours Accrochage Glock/Zuber Plutôt positif
2010 F1 Monaco Accrochage Chandhok/Trulli Plutôt positif
2010 F1 Abu Dhabi Accrochage Schumacher/Liuzzi Neutre
2012 F1 Spa Accrochage Alonso/Grosjean Plutôt positif
2012 F1 Abu Dhabi Accrochage Karthikeyan/Rosberg Plutôt positif
2015 F1 Spielberg Accrochage Räikkönen/Alonso Plutôt positif
2016 F3 Macao Accrochage Sasiki/Ye Plutôt positif

"Le Halo va devenir la partie la plus résistante de la voiture", explique Mekies au sujet de ces résultats. "Il peut encaisser 15 fois le poids d'une voiture, et c'est pourquoi il a joué un rôle si significatif pas seulement pour les roues [détachées], ce sur quoi tout le monde se concentre, mais aussi pour de nombreux accidents où il y a eu, pour certains, de la chance."

Les contacts voiture contre environnement

Dans ce cas précis, le Halo a notamment un impact en "empêchant le contact du casque avec un mur ou une barrière dans la plupart des accidents évalués", dont voici la liste :

AnnéeCatégorieLieuPilote impliquéContact avecImpact du Halo
1995 F3000 Magny-Cours M. Campos (fatal) Mur Positif
1999 CART California Speedway G. Moore (fatal) Mur Toujours en cours d'analyse
2001 F1 Spa L. Burti Mur de pneus Positif
2007 GP2 Magny-Cours E. Viso Mur Plutôt positif
2008 F1 Barcelone H. Kovalainen Mur de pneus Positif
2011 IndyCar Las Vegas D. Wheldon (fatal) Mur Toujours en cours d'analyse
2012 F1 Duxford (tests) M. De Villota (fatal) Camion Positif
2014 F1 Suzuka J. Bianchi (fatal)

Engin de levage

Neutre

Impact allant au-delà des capacités du Halo

2015 F1 Sotchi C. Sainz Tecpro Positif
2016 F3 Spielberg L. Zhi Cong Gravier Plutôt positif
2017 F1 Monaco P. Wehrlein Tecpro Positif

Les objets extérieurs

"Le Halo a en effet été conçu pour [les cas de Henry Surtees et de Justin Wilson]", a rappelé Laurent Mekies. "Il a été conçu précisément pour résister à l'accident d'Henry Surtees en 2009 puis, plus tard, nous avons légèrement modifié sa géométrie pour être sûrs qu'il aurait aussi résisté à l'accident de Justin Wilson en 2015. Il va sans dire que [...] nous croyons que ça aurait grandement changé l'issue de ces accidents."

AnnéeCatégorieLieuPilote impliquéContact avecImpact du Halo
2009 F2 Brands Hatch H. Surtees (fatal) Roue Positif
2009 F1 Hungaroring F. Massa Amortisseur Plutôt positif
2013 F1 Nürburgring M. Chilton Pierre/caillou Plutôt positif 
2015 IndyCar Pocono J. Wilson (fatal) Nez d'une autre voiture Positif 

Le cas des petits objets

Un des arguments des détracteurs du Halo concerne bien souvent son utilité face à des débris plus petits, comme dans la situation de Felipe Massa. "Il y a une influence positive [contre les petits objets]. Nous savons que ce n'est pas un écran, donc ce n'est pas 100%, mais statistiquement, cela augmente le niveau de protection."

Puis le Français de développer : "Il n'y a pas de mystère : [il n'y a] pas de pare-brise, donc vous êtes potentiellement exposés à de plus petits objets, autant que vous l'êtes maintenant, avec deux facteurs importants."

"Le premier est que, à la suite de l'accident de Felipe Massa [...], nous avons fait de gros progrès avec les standards des casques, avec l'intégration du panneau en zylon sur la visière, pour faire face au genre de petits objets auquel Felipe a dû faire face à l'époque. Donc nous savons que notre résistance, notre protection contre des petits objets a progressé à cet égard."

"Et puis, nous nous sommes penchés sur les études mathématiques où nous avons lancé des millions de petits objets vers le Halo, à différents angles et différentes positions, et nous savons regardé la différence entre [les cas] où le Halo est monté et où le Halo n'est pas monté. [...] Statistiquement, quand on met une structure devant le pilote, on va améliorer sa protection contre les petits débris qui viennent le frapper, par rapport au fait de ne pas avoir le Halo."

"Ce n'est pas spectaculaire mais, même pour les petits objets, on augmente statistiquement de façon significative la protection potentielle."

Les accidents étudiés par la FIA

Diapo
Liste

Spa 2001 : accident de Luciano Burti

Spa 2001 : accident de Luciano Burti
1/16

Photo de: LAT Images

Magny-Cours 2007 : accrochage Glock/Zuber

Magny-Cours 2007 : accrochage Glock/Zuber
2/16

Photo de: LAT Images

Magny-Cours 2007 : accident d'Ernesto Viso

Magny-Cours 2007 : accident d'Ernesto Viso
3/16

Photo de: Sutton Motorsport Images

Barcelone 2008 : accident de Heikki Kovalainen

Barcelone 2008 : accident de Heikki Kovalainen
4/16

Photo de: LAT Images

Hungaroring 2009 : accident de Felipe Massa

Hungaroring 2009 : accident de Felipe Massa
5/16

Photo de: Sutton Motorsport Images

Monaco 2010 : accrochage Chandhok/Trulli

Monaco 2010 : accrochage Chandhok/Trulli
6/16

Photo de: Sutton Motorsport Images

Abu Dhabi 2010 : accrochage Schumacher/Liuzzi

Abu Dhabi 2010 : accrochage Schumacher/Liuzzi
7/16

Photo de: Sutton Motorsport Images

Las Vegas 2011 : accident mortel de Dan Wheldon

Las Vegas 2011 : accident mortel de Dan Wheldon
8/16

Photo de: XPB Images

Spa 2012 : accrochage Alonso/Grosjean

Spa 2012 : accrochage Alonso/Grosjean
9/16

Photo de: XPB Images

Nürburgring 2013 : un débris frappe le casque de Max Chilton

Nürburgring 2013 : un débris frappe le casque de Max Chilton
10/16

Photo de: LAT Images

Japon 2014 : accident mortel de Jules Bianchi

Japon 2014 : accident mortel de Jules Bianchi
11/16

Photo de: WRI2

Spielberg 2015 : accrochage Alonso/Räikkönen

Spielberg 2015 : accrochage Alonso/Räikkönen
12/16

Photo de: XPB Images

Sotchi 2015 : accident de Carlos Sainz

Sotchi 2015 : accident de Carlos Sainz
13/16

Photo de: Sutton Motorsport Images

Spielberg 2016 : accident de Zhi Cong Li

Spielberg 2016 : accident de Zhi Cong Li
14/16

Photo de: stream

Macao 2016 : accrochage Sasaki/Ye

Macao 2016 : accrochage Sasaki/Ye
15/16

Photo de: GP de Macao

Monaco 2017 : accident de Pascal Wehrlein

Monaco 2017 : accident de Pascal Wehrlein
16/16

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

Prochain article Formule 1
Hongrie 2007 - Le tournant du duel Alonso/Hamilton

Article précédent

Hongrie 2007 - Le tournant du duel Alonso/Hamilton

Article suivant

Pirelli pourrait ajouter un sixième pneu slick en 2018

Pirelli pourrait ajouter un sixième pneu slick en 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Analyse