Halo - Un accident à Macao utilisé pour convaincre les pilotes

La FIA a obtenu le soutien des pilotes de Formule 1 pour continuer le travail sur le Halo, système de protection de la tête du pilote, après un effrayant accident survenu au Grand Prix de Macao le week-end dernier.

Cet incident est survenu au départ de la course qualificative du GP de Macao, lorsque deux pilotes ont percuté le mur dans la deuxième courbe rapide, Mandarin Bend, abordée à haute vitesse. De nombreux concurrents ont alors ralenti pour éviter tout nouvel incident.

Cependant, Hong Li Ye a été surpris par la décélération de Daiki Sasaki et a décollé sur la monoplace de son rival avant de retomber dessus, sa roue arrière droite heurtant le cockpit et frôlant la tête de Sasaki. Des marques de pneu peuvent d'ailleurs en témoigner.

Selon la FIA, cet incident met en lumière les risques des cockpits ouverts, et c'est pourquoi il a été porté à l'attention des pilotes de Formule 1 lors du briefing de ce vendredi, en marge du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Pas de vote

Bien que la FIA n'ait pas organisé de vote formel permettant aux pilotes d'exprimer leur opinion vis-à-vis du Halo, ce sujet a fait l'objet d'une longue discussion. N'oublions pas que chacun d'entre eux a pu remplir un formulaire après avoir testé ce système de protection.

Le feedback des pilotes s'avère très encourageant pour la FIA, puisque selon une source, environ 80% des pilotes sont favorables à l'introduction du Halo en F1, et certains souhaiteraient même que ce soit une réalité dès la saison prochaine. Cependant, la fédération souhaite prendre le temps d'évaluer cette idée pour continuer à l'affiner d'ici son arrivée prévue en 2018.

Daniil Kvyat confirme néanmoins qu'il n'y a pas encore de soutien unanime en faveur du Halo : "Certains pilotes sont neutres, certains sont pour, d'autres sont contre. Il y a 22 pilotes, 22 personnalités différentes. Je suis sûr que nous finirons par arriver à une conclusion."

"Ce n'est pas très cohérent. Parfois, la plupart des pilotes sont pour ; parfois, quelqu'un est plus neutre. Je n'ai pas prêté beaucoup d'attention à la tendance. Ce n'est pas mon sujet de discussion favori lors du briefing."

Le pilote Toro Rosso espère en tout cas que cette mesure fera l'objet d'un vote des pilotes.

"C'est un changement aux yeux des fans", poursuit-il. "Cela fait partie de la F1, il y a toujours des discussions. Nous devons l'accepter et voir quelle sera la décision. S'ils veulent connaître l'avis des pilotes. Ils devraient demander autre chose que des mots, il faudrait un vote."

Nico Hülkenberg a toujours fait partie des pilotes les plus réfractaires au Halo et demeure sceptique, tout en sachant être impuissant.

"Personnellement, je suis contre le Halo de toute façon. Je trouve que nous n'avons pas forcément besoin de quelque chose de ce genre. Donc nous verrons. Ce n'est pas en mon pouvoir, de toute façon", conclut le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Daniil Kvyat
Type d'article Actualités
Tags fia, halo, sécurité