Hamilton : "J'aurais probablement fait pareil" que Vettel

Lewis Hamilton a indiqué qu'il aurait sûrement agi de la même façon que Sebastian Vettel s'il s'était retrouvé dans la position de l'Allemand au 48e tour du GP du Canada 2019 de F1.

Hamilton : "J'aurais probablement fait pareil" que Vettel

Après avoir commis une erreur, Sebastian Vettel est sorti de piste au virage 3, a traversé l'herbe et est revenu en piste en obligeant Hamilton à mettre les quatre roues derrière la ligne blanche et à ralentir pour éviter la collision. Il a été sanctionné par les commissaires de course de cinq secondes de pénalité pour être revenu en piste de façon dangereuse et avoir obligé son adversaire à prendre des mesures d'évitement. Cela lui a au final coûté la victoire puisque le leader du championnat a terminé juste derrière lui sur la ligne, même si la Scuderia Ferrari a notifié son intention de faire appel.

À une question de Motorsport.com sur l'incident après la course, Lewis Hamilton a répondu : "J'ai regardé les ralentis. C'est évidemment très serré. Ce que je peux dire est que si j'avais été leader et que j'avais fait une erreur et étais allé au large, j'aurais probablement fait la même chose."

Lire aussi :

"Ça se passe si vite, et vous essayez juste de conserver la position. Et quand je dis que j'aurais fait pareil, j'aurais essayé de le serrer aussi. Au final, c'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Donc mon opinion sur ça n'a pas changé. Concernant les règles, admettons que nous n'ayons pas cette règle, je n'aurais pas ralenti, et nous aurions eu un accident. D'une façon ou d'une autre, ça allait mal finir."

À la radio à ce moment de la course, le pilote au numéro 44 a indiqué à son ingénieur que Vettel était revenu en piste de façon dangereuse. Une position maintenue à froid. "D'ordinaire, le premier instinct est souvent le bon, je dirais. Quand j'ai regardé le ralenti et que j'ai regardé mes données, j'ai dû freiner à la sortie du virage 4. Il y avait un danger, et si je ne l'avais pas fait, nous nous serions accidentés. Mon opinion n'est pas différente à ce sujet."

"Le truc est que du point de vue d'un pilote, vous savez comment ça se passe. C'est différent quand vous regardez en tant que spectateur, mais en tant que pilote, les choses se passent mal et vous vous dites 'merde', vous essayez de serrer afin de ne pas perdre de position. C'est un instinct naturel que nous avons. On ne va pas se dire : 'En fait, je vais bien me mettre à gauche et les laisser passer'. Il m'a bloqué, mais malheureusement il est allé hors piste et de la façon dont les règles sont écrites, c'est comme ça que c'est prescrit."

Lire aussi :

Concernant plus globalement la course de son adversaire, il a déclaré : "Seb a fait une super course, en dehors de sa petite sortie il a fait du super boulot, Ferrari était très fort ce week-end. Une force formidable. Je pense que nous avons été très, très chanceux d'être dans la bataille avec eux parce qu'ils auraient vraiment pu signer un doublé aujourd'hui s'ils avaient été en première ligne par exemple, mais par chance j'ai pu empêcher ça."

"Honnêtement, au début du premier relais, je me suis dit : 'Fichtre, ils sont vraiment rapides, j'ai du mal à suivre'. Mais ensuite j'ai pu me maintenir à distance, tout juste, et puis je me suis un petit peu rapproché vers la fin du premier relais. Après, il est rentré et je suis resté en piste, ce que nous n'aurions probablement pas fait avec le recul. Dans le second relais, tout à coup, j'ai eu ce bon rythme et je me suis dit 'OK, nous sommes toujours dans la lutte'."

partages
commentaires
Ferrari a notifié son intention de faire appel de la pénalité de Vettel
Article précédent

Ferrari a notifié son intention de faire appel de la pénalité de Vettel

Article suivant

Pourquoi les commissaires ont sanctionné Vettel à Montréal

Pourquoi les commissaires ont sanctionné Vettel à Montréal
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021