Hamilton : "J'aurais probablement fait pareil" que Vettel

Lewis Hamilton a indiqué qu'il aurait sûrement agi de la même façon que Sebastian Vettel s'il s'était retrouvé dans la position de l'Allemand au 48e tour du GP du Canada 2019 de F1.

Hamilton : "J'aurais probablement fait pareil" que Vettel

Après avoir commis une erreur, Sebastian Vettel est sorti de piste au virage 3, a traversé l'herbe et est revenu en piste en obligeant Hamilton à mettre les quatre roues derrière la ligne blanche et à ralentir pour éviter la collision. Il a été sanctionné par les commissaires de course de cinq secondes de pénalité pour être revenu en piste de façon dangereuse et avoir obligé son adversaire à prendre des mesures d'évitement. Cela lui a au final coûté la victoire puisque le leader du championnat a terminé juste derrière lui sur la ligne, même si la Scuderia Ferrari a notifié son intention de faire appel.

À une question de Motorsport.com sur l'incident après la course, Lewis Hamilton a répondu : "J'ai regardé les ralentis. C'est évidemment très serré. Ce que je peux dire est que si j'avais été leader et que j'avais fait une erreur et étais allé au large, j'aurais probablement fait la même chose."

Lire aussi :

"Ça se passe si vite, et vous essayez juste de conserver la position. Et quand je dis que j'aurais fait pareil, j'aurais essayé de le serrer aussi. Au final, c'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Donc mon opinion sur ça n'a pas changé. Concernant les règles, admettons que nous n'ayons pas cette règle, je n'aurais pas ralenti, et nous aurions eu un accident. D'une façon ou d'une autre, ça allait mal finir."

À la radio à ce moment de la course, le pilote au numéro 44 a indiqué à son ingénieur que Vettel était revenu en piste de façon dangereuse. Une position maintenue à froid. "D'ordinaire, le premier instinct est souvent le bon, je dirais. Quand j'ai regardé le ralenti et que j'ai regardé mes données, j'ai dû freiner à la sortie du virage 4. Il y avait un danger, et si je ne l'avais pas fait, nous nous serions accidentés. Mon opinion n'est pas différente à ce sujet."

"Le truc est que du point de vue d'un pilote, vous savez comment ça se passe. C'est différent quand vous regardez en tant que spectateur, mais en tant que pilote, les choses se passent mal et vous vous dites 'merde', vous essayez de serrer afin de ne pas perdre de position. C'est un instinct naturel que nous avons. On ne va pas se dire : 'En fait, je vais bien me mettre à gauche et les laisser passer'. Il m'a bloqué, mais malheureusement il est allé hors piste et de la façon dont les règles sont écrites, c'est comme ça que c'est prescrit."

Lire aussi :

Concernant plus globalement la course de son adversaire, il a déclaré : "Seb a fait une super course, en dehors de sa petite sortie il a fait du super boulot, Ferrari était très fort ce week-end. Une force formidable. Je pense que nous avons été très, très chanceux d'être dans la bataille avec eux parce qu'ils auraient vraiment pu signer un doublé aujourd'hui s'ils avaient été en première ligne par exemple, mais par chance j'ai pu empêcher ça."

"Honnêtement, au début du premier relais, je me suis dit : 'Fichtre, ils sont vraiment rapides, j'ai du mal à suivre'. Mais ensuite j'ai pu me maintenir à distance, tout juste, et puis je me suis un petit peu rapproché vers la fin du premier relais. Après, il est rentré et je suis resté en piste, ce que nous n'aurions probablement pas fait avec le recul. Dans le second relais, tout à coup, j'ai eu ce bon rythme et je me suis dit 'OK, nous sommes toujours dans la lutte'."

partages
commentaires
Ferrari a notifié son intention de faire appel de la pénalité de Vettel

Article précédent

Ferrari a notifié son intention de faire appel de la pénalité de Vettel

Article suivant

Pourquoi les commissaires ont sanctionné Vettel à Montréal

Pourquoi les commissaires ont sanctionné Vettel à Montréal
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021