Heureux qu'Alonso fasse l'Indy 500, Hamilton envisage le Daytona 500

Lewis Hamilton était présent en conférence de presse à la veille du début du Grand Prix de Bahreïn, l’occasion pour lui de réagir à la participation de Fernando Alonso aux 500 Miles d’Indianapolis.

C’est évidemment le sujet qui est sur toutes les lèvres au moment d’aborder la troisième manche du Championnat du monde de F1 : Alonso va disputer l’Indy 500, l’obligeant à manquer le GP de Monaco 2017.

Lewis Hamilton a bien sûr été interrogé à ce sujet ce jeudi, le Britannique réagissant très positivement aux choix fait par son ancien équipier chez McLaren. "Je pense que tout d'abord, c'est génial qu'un pilote puisse faire ça. Je pense qu'un pilote devrait pouvoir faire plus qu'un championnat. À une époque, les pilotes participaient à plusieurs séries."

"[L’IndyCar] est une catégorie complètement différente. Je n'ai pas piloté sur ce genre de circuit, mais c'est très différent, notamment les réglages de la voiture, les bankings, comment on lève le pied, comment utiliser ces pneus dans la bonne fenêtre."

"Ce n'est pas facile à faire du premier coup. Seuls les meilleurs pilotes du monde y vont. Il sera le meilleur pilote du paddock [à Indianapolis], mais il n'a pas beaucoup d'expérience. On va voir comment il se débrouillera face à ceux qui ont cette expérience."

De son côté, il ne se voit pas manquer un Grand Prix pour participer à un autre championnat. Mais il a tout de même une petite idée concernant sa possible participation à une épreuve mythique : "Je ne vais certainement manquer aucune course de Formule 1 cette année. J'aimerais piloter une MotoGP, et faire une course de NASCAR, le Daytona 500 probablement."

Même si le nom du remplaçant de l’Espagnol n’a pas encore été donné, Jenson Button semble être le favori naturel, en tant que réserviste McLaren : "Ce serait génial pour la F1 que Jenson revienne. […] J'apprécie Jenson, et je suis sûr qu'il est encore un très bon pilote. Il a le calibre et l'expérience."

"Cela ne va pas être facile ici"

De retour sur la question des affaires courantes, et de la moins mince d’entre elles, avec la concurrence de Ferrari en ce début de saison, Hamilton estime que le challenge sera relevé à Bahreïn : "La saison se passe très bien jusqu'à présent. […] Ferrari a montré un excellent rythme. En rythme de course, ils sont particulièrement rapides. Cela ne va pas être facile ici, l'écart va être encore plus faible qu'avant. On va voir."

Interrogé, enfin, sur la difficulté d'aborder cette lutte entre écuries différentes par rapport à celle qu’il a connu entre 2014 et 2016 avec son seul équipier, il déclare : "Je pense que c'est plus difficile de se battre contre une autre équipe."

"Enfin, c'est différent. Ferrari veut faire la pole, finalement nous trouvons un peu plus de temps à l'aveugle. J'ai dû me baser sur moi-même, je n'ai pas pu me baser sur Sebastian. Repousser les limites tout seul, c'est plus fun, se battre face à l'inconnue."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , IndyCar , MotoGP , NASCAR Cup
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Lewis Hamilton
Équipes Mercedes , McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags indy 500, sakhir