Hamilton spectateur anxieux du duel Verstappen/Vettel

Lors du Grand Prix de Chine, Lewis Hamilton a croisé deux fois la route de Max Verstappen, mais l'erreur de ce dernier face à Sebastian Vettel a finalement servi les intérêts comptables du Britannique.

Quatrième au terme d'un Grand Prix particulièrement compliqué pour lui, Lewis Hamilton a néanmoins repris des points à Sebastian Vettel à Shanghai, de manière presque inespérée. Le pilote Mercedes a finalement évité plusieurs écueils, non sans s'être fait quelques frayeurs en fin de deuxième relais, lorsque les Red Bull sont passées à l'offensive à la faveur de leur stratégie payante.

Après l'intervention de la voiture de sécurité, Hamilton s'est retrouvé une première fois sous la menace de Max Verstappen, avant que celui-ci ne prenne finalement l'avantage un peu plus tard. Il s'est également retrouvé aux premières loges de l'accrochage entre le Néerlandais et Sebastian Vettel à l'épingle du dernier secteur, craignant même d'en devenir une victime collatérale.

"J'ai vraiment craint de les heurter, particulièrement quand ils sont partis en tête-à-queue", raconte Hamilton. "Mais je suis passé sans heurt. Je suis allé vers la corde et j'ai vu qu'ils me faisaient face. Je me suis dit que je ne pouvais pas prendre le virage de manière plus serrée que ce que Kimi [Räikkönen] avait fait, donc je devais aller sur la gauche."

Un peu plus tôt, Hamilton avait croisé le fer avec Verstappen, venu l'attaquer peu après le restart en profitant de ses pneus neufs. Une semaine après la touchette de Bahreïn, le fougueux pilote Red Bull a tenté une manœuvre particulièrement osée, qui l'a contraint à court-circuiter la piste et à retenter sa chance plus tard.

"C'est un peu plus possible [de dépasser] dans le virage 8, mais il y a une trajectoire sale à l'extérieur du virage 7", explique Hamilton. "C'est un virage très long et très rapide. Je pense qu'aucun grand pilote n'a jamais pris l'extérieur à cet endroit auparavant. Je ne l'ai même pas vu, je prenais le virage normalement. Quand je regarde le ralenti, je ne comprends vraiment pas ce qu'il faisait là, mais ce n'était pas un problème pour moi."

Mercedes n'a pas cru à la stratégie de Red Bull

En plongeant dans les stands pour chausser des pneus neufs lors de l'intervention de la voiture de sécurité, les deux Red Bull ont en tout cas surpris les leaders. Chez Mercedes, ce risque n'a pas été pris avec Hamilton, et ce dernier avoue avoir été étonné par le rythme de Verstappen et Ricciardo lors de leur relais éclair en pneus tendres.

"Je ne sais pas si quelqu'un s'attendait à ce qu'ils soient aussi rapides, je suis resté en piste après le Safety Car", précise le quadruple Champion du monde. "Initialement, je me disais que ça allait, que j'étais juste derrière Seb, et que j'avais peut-être une chance, une petite, de me battre contre lui jusqu'à la fin."

"Puis j'ai regardé dans mes rétroviseurs et les Red Bull étaient juste derrière moi avec des pneus neufs. L'équipe a pris une décision, nous nous serions retrouvés derrière Kimi, à ce moment-là nous ne savions pas que les autres allaient s'accrocher, donc ce n'était pas la bonne décision à prendre [de rentrer au stand pendant la neutralisation]."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags shanghai