Hamilton : L'avenir de Wolff n'aura pas d'impact sur mon futur en F1

Lewis Hamilton a tempéré le potentiel impact que pourrait avoir le départ de Toto Wolff de la direction de l'écurie Mercedes sur son propre avenir en F1.

Hamilton : L'avenir de Wolff n'aura pas d'impact sur mon futur en F1

Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a expliqué en marge du Grand Prix d'Espagne qu'aucune décision n'avait encore été prise concernant son avenir à la tête de l'écurie sextuple Championne du monde et qu'il était en discussion sur le sujet avec le président de Daimler, Ola Källenius.

Lewis Hamilton, également en fin de contrat en 2020, a pour sa part affirmé que son avenir en F1 ne serait pas influencé par la décision que prendra son patron, en dépit de leur relation étroite. "Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il s'agit d'une équipe composée de beaucoup de personnes", a-t-il déclaré. "Il y a près de 2000 personnes dans l'équipe, ou quelque chose comme ça. Ce n'est pas seulement une personne, un individu. Donc oui, cela ne déterminera pas si je reste ou non. J'ai participé à la croissance de cette équipe et j'ai grandi avec cette évolution. La force est là, partout, donc comme je l'ai dit, il ne s'agit pas d'une seule personne."

Lire aussi :

Hamilton a dit que Wolff avait raison de réfléchir à ses options : "Je pense que chacun doit faire ce qui est le mieux pour lui. Ce qui est le mieux pour sa carrière et son bonheur, au bout du compte. Je pense que c'est intelligent. Je pense que tout le monde doit s'asseoir, prendre un moment et évaluer ce qu'il veut faire pour aller de l'avant, si cela leur convient, à eux et à leur famille, ainsi que leurs rêves d'avenir."

"Nous avons déjà fait tant de choses ensemble pendant cette période. J'espère qu'il restera, parce que c'est sympa de travailler avec lui, de négocier avec lui et d'avoir des hauts et des bas. Je suis donc vraiment reconnaissant envers Toto et je le soutiendrai pleinement dans tout ce qu'il décidera de faire."

Du côté de Valtteri Bottas, qui a longtemps eu Toto Wolff comme manager avant son arrivée chez Mercedes, le ressenti est similaire. "Je pense que Toto est vraiment une part importante de l'équipe et qu'il aide l'équipe à être ce qu'elle est actuellement. Mais comme Lewis l'a dit, tout ne repose pas sur une personne, nous sommes une grande équipe, il y énormément de gens importants au sein de l'écurie, et tout le monde doit pouvoir travailler ensemble, donc je suis tout à fait d'accord sur le fait que, quoi qu'il fasse, j'espère juste qu'il prendra une décision qu'il souhaitera vraiment et qui le rendra heureux."

"C'est tout, c'est de cela que la vie est faite ; ne faire que les choses qui vous rendent heureux, suivre vos rêves. Bien sûr, ça serait dommage de le voir partir. Je n'ai aucune idée, honnêtement, de ce qui se passe en coulisses. Je me concentre juste sur le pilotage et, oui, je re-signerai assurément même si Toto n'était pas là car, comme Lewis l'a dit, ça ne dépend pas d'une seule personne."

partages
commentaires
Max Verstappen explique sa colère à la radio

Article précédent

Max Verstappen explique sa colère à la radio

Article suivant

Ferrari et Vettel nient toute tension grandissante

Ferrari et Vettel nient toute tension grandissante
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021