Hamilton "n'y est pas", Bottas détendu comme jamais

Lewis Hamilton fait preuve de pessimisme après des essais libres compliqués à Losail.

Hamilton "n'y est pas", Bottas détendu comme jamais

"Je ne sais même pas quel est l'écart, mais je n'y suis pas. Je ne suis vraiment pas proche." Relégué à trois dixièmes de son coéquipier Valtteri Bottas en Essais Libres 1 puis à quatre dixièmes en EL2 au Grand Prix du Qatar, Lewis Hamilton sait qu'il aura besoin d'un niveau de performance plus élevé pour le reste du week-end s'il veut se battre pour la victoire et se donner les meilleures chances de titre face à Max Verstappen, alors qu'approche la fin de la saison.

Lire aussi :

À ce stade, Hamilton n'est même pas sûr d'être suffisamment compétitif pour se battre avec son rival en course. "Comme je l'ai dit, je suis un petit peu lent, alors il faut que je trouve la solution ce soir", a-t-il ajouté.

Cependant, l'heure n'est pas encore à l'inquiétude chez Mercedes, comme en témoignent les propos d'Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste. "Aujourd'hui, Valtteri semblait être l'homme en forme, il était au top sur un tour, très bon sur un long relais", analyse Shovlin sur Sky Sports F1. "Et si la voiture fonctionne bien, alors nous la ferons fonctionner bien avec Lewis. Pour nous, c'est un vendredi encourageant de ce point de vue. Et avec un nouveau circuit, on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. Ça se présente bien, il y a un peu de travail pour satisfaire Lewis. Et Red Bull a ses propres problèmes sur lesquels ils vont travailler ce soir. Il faut s'assurer que quel que soit notre avantage, nous puissions le conserver."

Valtteri Bottas, Mercedes W12

Shovlin n'est en tout cas pas surpris par les performances actuelles de Bottas. "Valtteri a toujours été très rapide", insiste-t-il. "Je pense que comme il l'a dit, savoir quel est son avenir, avoir un contrat sur le long terme, c'est très important. Et maintenant il pilote juste parce qu'il adore piloter, que la voiture fonctionne bien et qu'il prend beaucoup de plaisir en piste. On n'avait donc pas vu Valtteri aussi détendu que maintenant. Et il fait un travail éblouissant pour nous, alors nous sommes contents."

La bataille pour le titre entre Mercedes et Red Bull continue en tout cas de faire rage, dans un contexte très tendu entre la demande de révision de l'incident Verstappen/Hamilton d'Interlagos par Mercedes, qui a été rejetée, et la menace d'une réclamation de Red Bull concernant l'aileron arrière de la W12. "Il y a probablement quelques sortes de scuds qui sont envoyés dans les deux sens", reconnaît Shovlin.

C'est cependant en piste que tout va se décider, et une bonne prestation à Losail serait de bon augure pour la marque à l'étoile. "Je pense que si nous regardions les caractéristiques de cette piste et de celle de Djeddah, celle-ci nous inquiéterait plus que Djeddah. Nous verrons où nous nous situerons en arrivant à Abu Dhabi, mais si la voiture fonctionne bien ici, je pense que nous pouvons la faire bien fonctionner sur ces deux autres, et c'est la clé sur laquelle nous allons nous focaliser", conclut Shovlin.

partages
commentaires
Mercedes : La FIA n'a "aucun problème" avec notre aileron arrière
Article précédent

Mercedes : La FIA n'a "aucun problème" avec notre aileron arrière

Article suivant

Verstappen : "Il reste beaucoup de choses à comprendre"

Verstappen : "Il reste beaucoup de choses à comprendre"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021