Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
43 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
79 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
92 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
107 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
128 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
135 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
149 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
163 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
191 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
198 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
212 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
219 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
232 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
282 jours

Hamilton désigne Ferrari comme favori à Monza

partages
commentaires
Hamilton désigne Ferrari comme favori à Monza
Par :
4 sept. 2019 à 13:15

La Scuderia Ferrari s'est montrée à son aise à Spa-Francorchamps, où elle a remporté sa première victoire de la saison, et Mercedes s'attend à ce que l'écart se creuse entre les deux écuries à Monza.

Sur le Toboggan des Ardennes, c'est un gouffre qui séparait Charles Leclerc du reste du plateau en qualifications, le Monégasque ayant signé la pole position avec plus de sept dixièmes d'avance. Le rapport de force était plus équilibré en course, où Leclerc s'est imposé avec moins d'une seconde de marge sur la Mercedes de Lewis Hamilton, cette dernière ayant été brièvement ralentie par un coéquipier idéal en Sebastian Vettel.

Lire aussi :

La puissance moteur joue un rôle crucial à Spa-Francorchamps, rôle qui va atteindre son paroxysme sur un circuit de Monza composé principalement de longues pleines charges avec peu de virages. "Il n'y a que des lignes droites, donc ça va très probablement être un week-end heureux pour Ferrari", confirme Hamilton.

"En qualifications [à Spa], nous perdions plus d'une seconde au tour [en ligne droite]. Il n'y a donc pas grand-chose que Valtteri [Bottas] et moi puissions faire en l'occurrence, il n'y a pas beaucoup de virages pour rattraper ça sur ce circuit. Ce sera intéressant. Lors des jours qui viennent, il nous faut faire des progrès énormes en vitesse de pointe, d'une manière ou d'une autre. Je ne sais pas si c'est possible, mais si quelqu'un en est capable, c'est bien notre équipe."

Hamilton tentera également de capitaliser sur l'usure pneumatique plutôt favorable des Mercedes ; à Spa-Francorchamps, Vettel a été contraint à un second arrêt quand Leclerc, Hamilton et Bottas parvenaient à n'en faire qu'un. "Nous ferons de notre mieux, mais la position en piste est cruciale. Nous avons une dégradation légèrement meilleure qu'eux, et la course est longue, n'est-ce pas. Espérons faire une nouvelle course serrée comme [en Belgique]", ajoute le Britannique.

Le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, avec son trophée

Valtteri Bottas, lui, préfère se remémorer un Grand Prix d'Italie 2018 où les deux Mercedes étaient sur le podium avec la victoire de Hamilton : "Je pense que [Ferrari] va être très rapide, mais l'an dernier nous l'étions aussi et nous leur avons donné du fil à retordre. C'est là que nous nous sommes fait huer sur le podium. Nous allons essayer de récidiver."

Ferrari : Ce sera "très difficile à Monza"

C'est en tout cas le soulagement qui règne chez Ferrari avec la fin d'une série de 15 courses consécutives sans victoire, et la Scuderia a bien l'intention de continuer sur cette nouvelle lancée. "La meilleure approche pour Monza aurait été de remporter de nombreuses courses auparavant, et pas seulement Spa", reconnaît Mattia Binotto, directeur d'équipe. "Mais Monza est certainement l'un des circuits où la puissance est la plus importante, et nous avons prouvé que notre package était compétitif à Spa. Nous pouvons nous attendre à être compétitifs à Monza également, sans aucun doute."

Lire aussi :

Binotto tient cependant à éviter tout triomphalisme : "Nous avons développé des packages à faible appui, en partie utilisés à Spa. Nous ne savons pas ce qu'ont préparé les autres pour Monza, c'est vraiment un point d'interrogation. On a vu que pour gagner, il fallait tout faire à la perfection, des qualifications au départ en passant par la gestion de l'équipe et les pilotes eux-mêmes. Rien ne peut être laissé au hasard, et je m'attends à ce que ce soit très difficile à Monza également."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Spa ne prévoit pas de modifier le tracé du Raidillon

Article précédent

Spa ne prévoit pas de modifier le tracé du Raidillon

Article suivant

Albon : "J'ai encore besoin de temps"

Albon : "J'ai encore besoin de temps"
Charger les commentaires