Mercedes : "Bien trop tôt pour se prononcer, mais c'est pas mal"

Même s'ils se gardent bien de toute évaluation de la hiérarchie après les premiers essais libres de la saison, les pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ressortent de cette première journée avec des sensations positives.

Mercedes : "Bien trop tôt pour se prononcer, mais c'est pas mal"

Lewis Hamilton a débuté la saison 2020 de F1 en signant le meilleur temps des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix d'Autriche, au volant d'une Mercedes W11 à la robe noire qui a semblé devoir s'inscrire dans la lignée de ses prestigieuses devancières, même s'il reste à confirmer cela lors des qualifications et de la course.

"C'est super d'être de retour", a-t-il déclaré après la journée. "Ça faisait longtemps. C'était super de retrouver la nouvelle voiture depuis février. [...] Je ne me souviens pas comment c'était [lors des essais hivernaux]. Honnêtement, c'était il y a longtemps. Mais ce qui est positif, c'est que la voiture était bonne aujourd'hui et globalement le ressenti par rapport à l'an passé est que nous avons continué de progresser, donc c'est grandement positif."

Lire aussi :

Le Britannique ne veut toutefois pas s'avancer sur une quelconque hiérarchie après seulement deux séances d'essais libres. "C'est difficile à dire. Clairement, les sensations étaient bonnes en piste mais on ne peut jamais trop s'avancer en essais et si vous regardez du côté de certaines autres équipes, elles peuvent avoir un niveau de puissance moteur ou d'utilisation d'essence plus bas ou plus haut, ou peu importe. Nous restons prudents et essaierons d'améliorer la voiture ce soir."

Du côté de Valtteri Bottas, second des deux séances, la journée a été bonne malgré un petit problème en toute fin de roulage. "Je pense que la journée a été bonne. Nous avons eu quelques petits problèmes à la fin avec ma voiture, mais sinon très bonne journée. C'était de mieux en mieux, donc j'en suis très content."

"[La voiture] semble différente, mais pas énormément. Évidemment, nous n'avons piloté cette voiture que sur une seule piste – enfin, peut-être à Silverstone [aussi] lors de la journée de tournage, donc deux pistes –, mais sur chaque circuit, le niveau d'appui est différent donc ce n'est pas une énorme différence."

Lire aussi :

"Globalement, elle était pas mal, mais pour moi le principal est toujours d'avoir un bon équilibre à haute et basse vitesse. Parfois, on semble avoir correctement fait les choses dans les virages rapides et parfois dans les virages lents, mais jamais dans le même tour, donc je crois que tout affiner pour le tour [de qualifications] samedi sera important tout en gardant le rythme de course en tête, bien sûr."

Optimiste, le Finlandais juge toutefois comme Hamilton que la hiérarchie du jour reste à confirmer. "Il y a des menaces et nous sommes seulement vendredi, et il s'agit seulement d'essais libres, donc je ne pense pas qu'une seule équipe ait encore assemblé tous les éléments de la performance. Et comme je l'ai dit, je suis sûr que les temps au tour vont être abaissés demain avec [l'amélioration] de la piste mais également du côté des équipes et des pilotes, donc il est bien trop tôt pour se prononcer, mais c'est pas mal."

partages
commentaires

Voir aussi :

Racing Point aussi rapide que le craignait Haas
Article précédent

Racing Point aussi rapide que le craignait Haas

Article suivant

Le DAS de Mercedes jugé légal, réclamation rejetée pour Red Bull

Le DAS de Mercedes jugé légal, réclamation rejetée pour Red Bull
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021