Hamilton - C'est inhabituel que Rosberg soit autant en difficulté

Avant une course qui sera de nouveau cruciale pour ses espoirs de coiffer une quatrième couronne mondiale cette saison, Lewis Hamilton est revenu sur son week-end jusqu'ici mais aussi sur celui, qui semble plus compliqué, de Nico Rosberg.

Ce dimanche, Lewis Hamilton s'élancera pour la 59e fois de sa carrière de la première place sur la grille de départ d'un Grand Prix de F1, à Mexico. Cette course sera la dernière étape d'un week-end pour l'instant sans accroc pour le triple champion du monde qui, s'il sait mieux que quiconque que rien n'est joué avant le drapeau à damier, ne cache pas ses bonnes sensations.

"La voiture est très bonne depuis le début du week-end, c'est du bon travail de la part de l'équipe. J'en suis très content. La Q3 n'était pas bonne, mais le reste du temps, c'était génial." Une Q3 qu'il finira par qualifier de "pire séance du week-end" après ce qui s'avère pourtant une pole importante devant son équipier et leader du championnat.

"Je suis détendu. Je me sens fort, je prends du plaisir au volant, et c'est tout ce que je peux faire, prendre du plaisir et piloter à mon maximum. Je fais le travail depuis le début du week-end", continue-t-il. 

Au sujet de Nico Rosberg, justement, qui a semblé plus en retrait depuis le début du Grand Prix, il déclare : "C'est inhabituel qu'il soit autant en difficulté ce week-end, même s'il a fait le travail à la toute fin. Il n'était pas satisfait de la voiture, mais nous avons désormais des réglages identiques et il a pu faire le travail en fin de Q3. Il montre qu'il est un grand compétiteur."

Un grand compétiteur et assurément un rival de taille lors de la course si tout se passe normalement au moment de l'envol, ce qui a rarement été le cas cette saison pour les deux Mercedes en même temps. Le départ sera d'ailleurs le moment d'une confrontation intéressante entre les W07 Hybrid armées de gommes tendres et les Red Bull RB12 avec des enveloppes supertendres.

"Nous avions beaucoup de rythme donc nous avons pensé qu'il était possible [de passer en Q3] sur les tendres et nous avons fait le long relais en pneus tendres. C'était un peu le bazar avec le supertendre, ça ne l'est peut-être pas pour eux [Red Bull] mais ça l'était pour nous."

Rosberg d'ajouter sur le sujet : "Le supertendre, ça sera correct pour le départ de la course mais il se désintègre très rapidement, donc en termes de stratégie, c'est vraiment un désavantage. Nous pensons que notre stratégie est meilleure."

Casquette Mercedes AMG Petronas Lewis Hamilton grise
Casquette Mercedes AMG Petronas Lewis Hamilton grise, sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Circuit Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Réactions
Tags mexico, rivalité