Hamilton : "C'est choquant" que la F1 continue

Lewis Hamilton a tenu un discours fort et remarqué à Melbourne ce jeudi, où il a regretté l'absence de prise de conscience suffisante en F1 face à l'épidémie mondiale de COVID-19.

Hamilton : "C'est choquant" que la F1 continue

Quelques minutes après les doutes exprimés par Kimi Räikkönen à Melbourne, Lewis Hamilton a utilisé des mots encore plus forts. Le sextuple Champion du monde, présent lors de la conférence de presse de la FIA, n'a pas fui les questions autour du maintien du Grand Prix d'Australie ce week-end. La manche d'ouverture de la saison 2020 doit se dérouler alors que la monde affronte une épidémie de coronavirus, qualifiée de "pandémie" par l'Organisation mondiale de la santé depuis mercredi. 

Lire aussi :

Ces derniers jours, de nombreux gouvernements ont multiplié les restrictions, n'hésitant pas à affecter les manifestations sportives y compris de grande importance. Rien que dans le monde des sports mécaniques, les calendriers ont été bouleversés à grande échelle et l'évolution de la situation est quotidienne. Si la Formule 1 assure avoir mis en place des mesures et que les prochains Grands Prix font l'objet de différentes décisions, il n'empêche que la manche sur l'Albert Park a été maintenue et suscite pour certains un embarras qu'a voulu manifester Lewis Hamilton. 

"Je suis très, très surpris que nous soyons ici", s'est étonné le Britannique. "C'est formidable que nous puissions avoir des Grands Prix, mais pour moi c'est choquant que nous soyons tous assis dans cette salle. Il y a déjà énormément de fans ici aujourd'hui. On dirait que le reste du monde réagit, probablement un peu tard, mais rien que ce matin nous avons vu [Donald] Trump fermer à l'Europe les frontières des États-Unis. La NBA est suspendue, et la F1 continue. J'ai vu Jackie Stewart ce matin, qui semblait aller bien, et d'autres quand je suis arrivé dans le paddock, certaines personnes âgées. C'est donc une préoccupation pour les gens ici. C'est vraiment inquiétant pour moi."

Interrogé une seconde fois sur son sentiment, et plus particulièrement sur les raisons qui selon lui poussaient la F1 à maintenir l'événement, Hamilton ne s'est pas dérobé. "L'argent est roi, mais franchement je ne sais pas", a-t-il répondu. "Je ne peux pas vraiment ajouter grand-chose. Je n'ai pas l'impression de devoir taire mon opinion. Le fait est que nous sommes ici, et je demande simplement à tout le monde d'être aussi prudent que possible en touchant les portes, les surfaces. J'espère que tout le monde se lave les mains et j'espère vraiment, vraiment que les fans prennent des précautions."

"J'ai marché dans le paddock et j'ai vu tout le monde se comporter comme d'habitude, comme si c'était une journée normale", a-t-il conclu. "Alors j'espère que tous les fans seront en sécurité, et j'espère vraiment que ce week-end se déroulera sans aucun décès."

partages
commentaires
Räikkönen : "Probablement pas" une bonne chose d'être là

Article précédent

Räikkönen : "Probablement pas" une bonne chose d'être là

Article suivant

Ricciardo présente son casque pour la saison 2020

Ricciardo présente son casque pour la saison 2020
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021