Hamilton : "Comme si j'avais 50 kg de plus dans la voiture"

Absent des podiums depuis le Grand Prix de Belgique disputé fin août, Lewis Hamilton est dans une mauvaise dynamique

Absent des podiums depuis le Grand Prix de Belgique disputé fin août, Lewis Hamilton est dans une mauvaise dynamique. Contraint à l'abandon au Japon, sixième en Inde et septième à Abu Dhabi, le Britannique est à la peine pour marquer des gros points. Dans le même temps, son coéquipier Nico Rosberg reste sur deux podiums consécutifs.

Sans se voiler la face, Hamilton a concédé qu'il n'était pas au niveau attendu sur les derniers rendez-vous et il en a fait part à l'issue de la course à Abu Dhabi. S'il se dit heureux des résultats d'ensemble de Mercedes, qui a consolidé sa deuxième place au Championnat du Monde des Constructeurs, lui est à la recherche de la solution pour comprendre ce qui ne tourne pas rond dans le baquet de sa W04.

"Même s'il n'y avait pas eu le trafic, je n'étais pas assez rapide à Abu Dhabi", a-t-il reconnu. "Même si j'avais été devant, j'aurais été dépassé, je n'étais simplement pas bon dans l'ensemble. C'était comme si j'avais 50 kg de plus dans la voiture, j'étais juste trop lent. Je n'avais pas le rythme."

A Yas Marina, il aurait sans doute pu signer un meilleur chrono que le quatrième de la grille s'il avait pu aller au bout de sa dernière tentative. Malgré cela, Hamilton ne pense pas qu'il aurait pu faire mieux en course compte tenu des difficultés qu'il a rencontrées.

"Au final, je ne suis pas particulièrement satisfait de ma performance, mais je suis très heureux de la performance de l'équipe", a-t-il poursuivi. "Le développement et le difficile travail qui ont été faits sont remarquables. Pour de multiples raisons, peut-être du nouveau sur la voiture, je n'ai pas réussi à m'adapter. Et pour moi c'est vraiment très, très déroutant. J'avais une demie-seconde d'avance dans mon tour de qualification, à 100%, et si je n'avais pas fait une erreur et si je m'étais retrouvé en première ligne, la position aurait pu être différente. Mais encore, quand je commence la course je ne sais pas ce qui se passe. Je suis vraiment à la lutte. Pour de nombreuses courses c'est ainsi. La voiture a du mal à doubler."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités