Hamilton compare Singapour à Valence

Pour la troisième fois de la saison, les vingt pilotes engagés en Formule 1 vont se livrer une nouvelle bataille sur un tracé urbain

Pour la troisième fois de la saison, les vingt pilotes engagés en Formule 1 vont se livrer une nouvelle bataille sur un tracé urbain. Après Monaco et Valence, c'est au tour de Singapour d'accueillir une course en ville.

Interrogé lors de la traditionnelle conférence de presse du jeudi d'avant course, Lewis Hamilton a comparé Singapour au circuit de Valence, sur lequel s'était déroulé le Grand Prix d'Europe.

"C'est très similaire à Valence, où il y a des murs de briques à la place des barrières de Monaco. Mais c'est un peu plus étroit et vous roulez dans des rues plutôt qu'autour d'un port. Le circuit est très rapide, mais il y a aussi quelques virages serrés et lents."

"Dépasser sera très délicat, comme toujours sur les circuits urbains. Il y a quelques longues lignes droites donc on pourra peut-être se rapprocher et se placer à l'aspiration avant le premier virage, mais je pense qu'il y aura moins de dépassements que sur les circuits ouverts."

"Mais je pense que la course sera très excitante, sans doute davantage que sur les autres courses que nous avons disputées cette année. Comme c'est une course en nocturne, tout le monde est dans l'inconnu et nous ne savons pas à quoi nous attendre. J'ai marché sur le circuit et cela donne un aperçu, mais une fois que l'on prendra la piste, ce sera une expérience totalement nouvelle."

Même si les météorologues prévoient de la pluie pour le Grand Prix, Lewis Hamilton continue d'espérer que les averses ne viendront pas perturber la course.

"Les prévisions annoncent qu'il va pleuvoir tout la semaine, mais à chaque fois que je me réveille (l'après-midi), le temps est sec et chaud. Donc je pense qu'il pleut le matin et quand je me réveille, c'est une belle journée. Alors croisons les doigts pour que ça reste ainsi."

En ce qui concerne le duel McLaren - Ferrari, le leader du championnat du monde pilotes estime que les deux écuries sont au même niveau et que la différence se fera probablement en qualifications.

"Je ne pense que nous ayons l'avantage sur Ferrari, je crois que nous sommes à égalité avec eux. Si l'on regarde la situation des pneumatiques, ils les utilisent de manière sensiblement différente par rapport à nous : ils ont quelques difficultés avec les températures, mais ensuite ils semblent que leurs gommes soient meilleures sur les longs runs."

"Ici, nous utilisons les tendres et les super tendres, un peu comme à Valence, et ils sont très forts et très compétitifs avec ces gommes. Ils seront forts mais, comme nous l'avons vu à Valence, nous serons aussi forts qu'eux. Il faudra juste être devant en qualifications."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités