Hamilton condamne les huées adressées à Verstappen

Lewis Hamilton a fait part de sa désapprobation concernant les huées et sifflets reçus par Max Verstappen lors des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Hamilton condamne les huées adressées à Verstappen
Charger le lecteur audio

À Silverstone, Max Verstappen n'est pas vraiment en terrain conquis. Lors des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne, le pilote Red Bull a été pris à partie par la foule, qui a applaudi lors de son tête-à-queue en début de Q3 puis qui a copieusement hué et sifflé le Champion du monde en titre lors de son interview, après la séance.

Toutefois, cette animosité n'a pas perturbé Verstappen. "S'ils veulent huer, ils le font", a lancé le Néerlandais pendant la conférence de presse d'après-qualifications. "Pour moi, ça ne va rien changer. Je suis toujours heureux d'être ici, c'est un super circuit et il y a une super atmosphère en général. Peut-être que certains [spectateurs] ne m'aiment pas mais ça ne fait rien. Ils ont tous leur propre avis, je m'en fiche."

La rivalité entre Max Verstappen et Lewis Hamilton qui a animé la saison 2021 a été particulièrement forte. Les deux hommes se sont accrochés à plusieurs reprises, ce qui avait valu à Hamilton des sifflets au GP de Hongrie et au GP des Pays-Bas, et l'issue de leur lutte pour un titre mondial qui est revenu au Néerlandais a été particulièrement controversée. Mais bien que les fans britanniques puissent éprouver du ressentiment après l'âpre bataille de l'an passé, Hamilton a appelé au calme.

"Je pense que l'on vaut mieux que ça, nous n'avons pas besoin d'huer", a commenté le pilote Mercedes. "Nous avons des fans géniaux et nos fans ont des émotions, connaissent des hauts et des bas, mais je ne suis clairement pas d'accord avec les huées. Je ne pense pas que nous ayons besoin de faire ça. Ça ne change rien de huer quelqu'un, il a déjà fait des erreurs ou autre chose. Mais j'apprécie vraiment le soutien que je reçois ici. Je ne sais pas, peut-être que certains ressentent encore la souffrance de l'an dernier. Dans tous les cas, je ne suis pas d'accord."

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a également pris la parole à la suite du traitement réservé à Verstappen en Grande-Bretagne et a estimé que les huées et sifflets représentaient un comportement anti-sportif.

"On ne devrait pas voir de huées dans le sport", a affirmé l'Autrichien. "Je pense que c'est anti-sportif. Il est clair que nous aimons le soutien que les pilotes et l'équipe reçoivent ici et l'enthousiasme [généré]. C'est fantastique. Mais si l'on n'aime pas les autres gars, que l'on reste silencieux. Ce serait une bonne façon de faire."

"Je pense qu'aucun des pilotes ne mérite d'être hué, qu'importe ce qu'il s'est passé l'année dernière et qu'importe la compétition. Imaginez-vous en train de donner une interview ou d'être sur le podium, se faire huer est injurieux. [Si] l'on est fan ou non d'un pilote ou d'un autre, c'est bien. Mais il y a une certaine limite à ne pas franchir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Hamilton piégé par une recharge inopportune en fin de Q3
Article précédent

Hamilton piégé par une recharge inopportune en fin de Q3

Article suivant

Le programme du GP de Grande-Bretagne F1

Le programme du GP de Grande-Bretagne F1