Hamilton : La situation est "complètement différente de Melbourne"

partages
commentaires
Hamilton : La situation est "complètement différente de Melbourne"
Par :
29 mars 2019 à 18:52

À l'issue de la première journée d'essais au Grand Prix de Bahreïn, le constat est clair pour les pilotes Mercedes : la Scuderia rivale est de retour aux affaires.

La démonstration accomplie par Mercedes à Melbourne, avec notamment sept dixièmes d'avance sur Ferrari en qualifications, paraît déjà loin à l'issue de la première journée du Grand Prix de Bahreïn. Car ce vendredi, c'est bien la Scuderia qui avait un large avantage : en Essais Libres 1, la première W10 était reléguée à une seconde de la référence établie par la SF90. L'après-midi, l'écart était réduit à six dixièmes.

Pour Lewis Hamilton, la situation est claire : le Cheval cabré à l'avantage, et renverser la situation ne sera pas aisé. "Les Ferrari ont été rapides d'emblée et ont accéléré le rythme à partir de là, donc c'est complètement différent de ce que l'on a vu à Melbourne", commente le Britannique, quatrième en EL1 et troisième par la suite. "Nous avons eu des problèmes avec l'équilibre de la voiture, mais nous avons effectué des améliorations pour les EL2."

Lire aussi :

"Pour l'instant, on dirait que les Ferrari sont devant, donc il faut continuer à travailler et analyser les choses ce soir pour essayer de revenir plus fort demain. Je pense qu'en arrivant en qualifications, tout sera un peu plus serré, mais ça va être une dure bataille."

Valtteri Bottas, Mercedes AMG W10

Le son de cloche est le même du côté de son coéquipier Valtteri Bottas, qui a pris la troisième place en EL1 avant d'enchaîner avec le quatrième rang par la suite : des réglages fortement améliorés d'une séance à l'autre, mais ce n'est pas encore suffisant.

"L'équilibre de la voiture n'était pas génial lors de la première séance, mais nous avons fait des changements pour la seconde et la sensation était alors bien meilleure", relate le Finlandais. "On dirait que ça va être très serré entre Ferrari et nous, ils sont clairement plus rapides qu'à Melbourne. Nous aurons donc du travail à faire pour améliorer les réglages de notre voiture, et j'ai aussi une marge d'amélioration personnelle."

Qu'en dit le staff de l'écurie quintuple Champion du monde en titre ? L'ingénieur de course en chef Andrew Shovlin tire le même bilan que ses pilotes mais évoque aussi une vitesse de pointe supérieure pour Ferrari... cependant, en sera-t-il autrement en qualifications ?

"On dirait certainement que nous n'avons pas le même avantage qu'à Melbourne et aussi que Ferrari a fait un bon pas en avant", admet Shovlin. "Nous avions un bon équilibre dans les virages sur un tour rapide, et les vitesses de passage en courbe ont l'air très bonnes par rapport à nos rivaux. Les Ferrari sont clairement rapides en ligne droite, mais il est possible qu'ils en aient davantage demandé à leur unité de puissance que nous aujourd'hui ; nous le saurons demain."

Article suivant
Débuts de week-end prometteurs pour McLaren

Article précédent

Débuts de week-end prometteurs pour McLaren

Article suivant

Avec de meilleures sensations, Leclerc "poussera" pour la pole

Avec de meilleures sensations, Leclerc "poussera" pour la pole
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu