Hamilton est plus motivé que jamais

Malgré une bonne fin de saison, les piètres performances des premières courses ont empêché Lewis Hamilton de défendre son titre de champion du monde en 2009

Malgré une bonne fin de saison, les piètres performances des premières courses ont empêché Lewis Hamilton de défendre son titre de champion du monde en 2009.

Mais au lieu de le vivre comme un coup dur, le Britannique s'est servi de ces moments difficiles pour nourrir son amour pour la Formule 1. Il aborde ainsi la saison 2010 encore plus motivé qu'il ne l'a jamais été.

"J'ai beaucoup appris concernant l'effort, le dévouement et la motivation, des choses que vous prenez presque comme acquises quand vous êtes aux avant-postes, mais qui signifient beaucoup lorsque vous vous battez à l'arrière," reconnait-il.

"J'ai grandi en tant qu'homme et pilote. J'ai fait face à de plus gros obstacles cette année que lors de mes deux précédentes saisons et je pense que je sais maintenant mieux faire face à des problèmes qu'avant, encore mieux qu'il y a un an."

"Je pense également que nous sommes un groupe plus soudé à présent. On se connait depuis une saison de plus et les liens physiques entre nous tous sont beaucoup plus forts," confie Hamilton.

"Nous avons traversé beaucoup de choses ensemble et nous nous connaissons beaucoup mieux. C'est quelque chose que j'apprécie réellement et je pense que ça nous rendra meilleurs l'an prochain."

"Pour être honnête, je suis prêt à retourner courir la semaine prochaine. En ce moment, je pense que je peux dire sans risque que je suis plus amoureux de la Formule 1 que je ne l'ai jamais été et je ne peux tout simplement pas attendre de reprendre la piste."

S'étant rendu compte dès les essais hivernaux que la MP4-24 était en retrait par rapport aux meilleures monoplaces du plateau, le pilote McLaren a dû faire face à tout un tas de difficultés. Mais il est persuadé que tout cela l'a rendu plus fort.

"La première difficulté à laquelle nous avons fait face cette année, c'était pendant les essais privés. Nous savions que la voiture n'était pas la plus rapide, mais aux essais de Barcelone la onzième semaine, il nous est paru évident que nous souffrions et que nous n'avions tout simplement pas le rythme des meilleurs."

"Je me rappelle avoir appelé Ron Dennis et Martin Whitmarsh et leur avoir expliqué que nous avions beaucoup de travail en perspective si nous voulions faire de la MP4-24 une voiture capable de gagner," poursuit le champion du monde 2008.

"Ce fut un appel difficile, mais Ron et Martin m'ont apporté tout leur soutien et nous avons en fait commencé à travailler immédiatement sur un plan de secours, il n'y a pas eu d'attente. Donc ce qui fut au départ une expérience difficile s'est en fait révélée être positive."

"L'autre moment difficile est arrivé peu de temps après, à Melbourne et en Malaisie. Et ce fut un moment difficile pour moi personnellement. Mais je crois fermement que j'ai utilisé cette expérience pour grandir en tant que personne et pour devenir plus fort."

"Je crois fermement que toute expérience, même les plus mauvaises, aident à définir et construire votre caractère. Vous ne pouvez pas modifier le passé, mais vous pouvez certainement apprendre de lui et j'ai surmonté cette situation à Melbourne et en Malaisie et, en fin de compte, j'en suis sorti plus fort," conclut-il.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Martin Whitmarsh
Équipes McLaren
Type d'article Actualités