Formule 1
11 oct.
Événement terminé
25 oct.
Événement terminé
15 nov.
Événement terminé
29 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
13 déc.
EL1 dans
10 jours

Hamilton et la fiabilité : Des questions et un constat

partages
commentaires
Hamilton et la fiabilité : Des questions et un constat
Par :

L’abandon de Lewis Hamilton à Sepang, dans un panache de fumée alors que le Britannique filait vers la victoire et pouvait reprendre les commandes du Championnat du monde, continue de faire beaucoup parler.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 rentre aux stands après son abandon
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 abandonne avec un moteur cassé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Des fans Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid abandonne avec un moteur cassé

Les commentaires du pilote Mercedes immédiatement après la course n’ont pas manqué de mettre de l’huile sur le feu. Certains les ont jugés compréhensibles à chaud, d’autres maladroits, tandis que les plus sceptiques y ont vu des accusations. Le triple Champion du monde a toutefois rapidement clarifié ses déclarations, même si, comme le souligne Martin Brundle dans son rôle de consultant pour Sky Sports, "ce qu’il a dit était absolument factuel".

En précisant que, parmi les 43 moteurs fournis par Mercedes-Benz cette saison sur la grille, seuls les siens avaient rencontré des défaillances, Lewis Hamilton a simplement dressé un constat. Une réalité qui a miné le début de championnat du Britannique, capable malgré tout de redresser la barre jusqu’à prendre la tête du classement à la mi-saison, avant de purger une grosse pénalité moteur à Spa-Francorchamps, conséquence directe des ennuis rencontrés au printemps.

Car la liste est bel et bien longue, et l’énumérer permet d’en prendre conscience : un problème d’ERS en Chine le repoussant à la 22e place de la grille de départ ; une défaillance similaire en Q3 à Sotchi le reléguant à la 10e place sur la grille ; un problème de mode moteur pendant le Grand Prix d’Europe limitant probablement sa remontée ; un souci hydraulique à Singapour lors des essais libres lui coûtant un temps précieux pour affiner les réglages ; et bien sûr l’explosion du moteur à Sepang.

La fatalité ?

Cinq défaillances majeures en 16 courses, c’est évidemment trop pour un prétendant au titre mondial, surtout quand, de l’autre côté du garage, les ennuis de fiabilité sur la monoplace de Nico Rosberg sont quasiment inexistants.

"Est-ce que cela pourrait venir de problèmes d’installation ?", s’interroge Brundle. "C’est très improbable, car il y a eu différentes défaillances et, compte tenu de l’expérience, les processus et les données le montreraient rapidement."

Ainsi a surgi l’idée selon laquelle, au lieu de malchance, la manière dont Hamilton mène sa monture pourrait être l’une des explications aux soucis de fiabilité rencontrés, expliquant alors la différence avec les autres pilotes utilisant un bloc Mercedes. Mais là encore, les preuves évidentes n’existent pas, et la probabilité est faible, voire inexistante.

"Une question de style de pilotage ? Avec les boîtes de vitesses seamless de dernière génération, c’est impossible de manquer un rapport ou d’avoir du sur-régime en rétrogradant", rétorque Brundle. "Et s’il empruntait tous les vibreurs et exerçait une charge supplémentaire sur la transmission et le bloc moteur, cela se verrait clairement dans les données."

Partie prenante du sport automobile, la fiabilité est dictée par de nombreux facteurs, rationnels ou non. Laissons alors le dernier mot à Hamilton et son évocation d’une "force supérieure", alors que le combat pour le titre mondial n’est pas terminé et reprendra dès ce week-end à Suzuka.

Red Bull - "Nous avons forcé la défaillance moteur de Hamilton !"

Article précédent

Red Bull - "Nous avons forcé la défaillance moteur de Hamilton !"

Article suivant

Ferrari aurait proposé un nouveau contrat à Vettel

Ferrari aurait proposé un nouveau contrat à Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine