Hamilton explique son départ manqué de Bahreïn

L'envol lent de Lewis Hamilton au Grand Prix de Bahreïn est dû au fait qu'il n'a pas maintenu son régime moteur et non à un problème d'embrayage, révèle le triple Champion du monde.

Hamilton explique son départ manqué de Bahreïn
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 s'entraîne aux arrêts aux stands
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team repart après un tête-à-queue
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Il y a deux semaines, Hamilton s'est retrouvé derrière Nico Rosberg au moment d'aborder le premier virage avant d'être percuté par Valtteri Bottas.

Bien que les départs des Mercedes aient incité le constructeur allemand à revoir le hardware de son embrayage, Hamilton a expliqué que l'incident de Bahreïn n'y était aucunement lié.

"Non, non, non, ça n'avait rien à voir", déclare le Britannique dans une interview exclusive avec LETV.com.

Tout vient du régime moteur

Le problème venait du contrôle des tours moteur. Hamilton n'est pas parvenu à maintenir le régime parfait pour le départ.

"Dans la dernière course, le tour de formation était parfait et je suis arrivé à la ligne, j'ai suivi le processus, ça allait, et les feux se sont éteints."

"J'ai passé la première et je suis allé chercher mes tours moteur. Normalement, on accélère, les tours moteur augmentent et on les maintient, et avec le contrôle du régime moteur, cela devrait être relativement facile de les maintenir."

"Mais cela fluctuait encore et encore. J'ai trouvé un point stable avec le pied et les tours moteur ont commencé à baisser. Donc j'ai dû accélérer davantage. C'est facile d'accélérer mais c'est très difficile de le faire comme il faut. Pour prendre le départ parfait, il faut accélérer à la perfection."

"Quatre feux se sont allumés et j'étais encore en train de chercher le bon équilibre, et quand on prend le départ, il faut regarder les feux et être concentré : c'est comme ça qu'on a le temps de réaction parfait. Lorsque le dernier feu s'est allumé, j'ai jeté l'éponge et je me suis dit, 'il va falloir faire avec'. Donc j'ai levé les yeux et les feux se sont éteints."

"Je ne voulais pas voler le départ, donc j'ai pris trop de précautions et j'ai démarré en retard. Le départ n'était pas si mauvais. Je n'ai pas pris le pire départ qui soit, mais Nico était déjà à côté de moi au moment où j'ai vraiment relâché l'embrayage."

Pas de nouvelle cartographie

Les récentes restrictions sur les départs forcent les équipes à avoir la même cartographie moteur pour le départ et pour la course. Apporter des modifications dans ce domaine n'est donc pas aisé.

Hamilton a confirmé que la cartographie moteur ne serait pas changée pour ce weekend, mais confie qu'une nouvelle procédure sur laquelle il a travaillé dans le simulateur le met en confiance pour le prochain départ.

"Nous garderons la même cartographie, c'est juste que la procédure a changé pour que ce soit plus stable. J'ai travaillé sur le simulateur donc je suis très confiant", conclut-il.

partages
commentaires
Gutiérrez - Des erreurs plus que de la malchance
Article précédent

Gutiérrez - Des erreurs plus que de la malchance

Article suivant

EL3 - Vettel pas né de la dernière pluie acide!

EL3 - Vettel pas né de la dernière pluie acide!
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021