Hamilton explique son départ manqué de Bahreïn

L'envol lent de Lewis Hamilton au Grand Prix de Bahreïn est dû au fait qu'il n'a pas maintenu son régime moteur et non à un problème d'embrayage, révèle le triple Champion du monde.

Hamilton explique son départ manqué de Bahreïn
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 s'entraîne aux arrêts aux stands
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team repart après un tête-à-queue
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Il y a deux semaines, Hamilton s'est retrouvé derrière Nico Rosberg au moment d'aborder le premier virage avant d'être percuté par Valtteri Bottas.

Bien que les départs des Mercedes aient incité le constructeur allemand à revoir le hardware de son embrayage, Hamilton a expliqué que l'incident de Bahreïn n'y était aucunement lié.

"Non, non, non, ça n'avait rien à voir", déclare le Britannique dans une interview exclusive avec LETV.com.

Tout vient du régime moteur

Le problème venait du contrôle des tours moteur. Hamilton n'est pas parvenu à maintenir le régime parfait pour le départ.

"Dans la dernière course, le tour de formation était parfait et je suis arrivé à la ligne, j'ai suivi le processus, ça allait, et les feux se sont éteints."

"J'ai passé la première et je suis allé chercher mes tours moteur. Normalement, on accélère, les tours moteur augmentent et on les maintient, et avec le contrôle du régime moteur, cela devrait être relativement facile de les maintenir."

"Mais cela fluctuait encore et encore. J'ai trouvé un point stable avec le pied et les tours moteur ont commencé à baisser. Donc j'ai dû accélérer davantage. C'est facile d'accélérer mais c'est très difficile de le faire comme il faut. Pour prendre le départ parfait, il faut accélérer à la perfection."

"Quatre feux se sont allumés et j'étais encore en train de chercher le bon équilibre, et quand on prend le départ, il faut regarder les feux et être concentré : c'est comme ça qu'on a le temps de réaction parfait. Lorsque le dernier feu s'est allumé, j'ai jeté l'éponge et je me suis dit, 'il va falloir faire avec'. Donc j'ai levé les yeux et les feux se sont éteints."

"Je ne voulais pas voler le départ, donc j'ai pris trop de précautions et j'ai démarré en retard. Le départ n'était pas si mauvais. Je n'ai pas pris le pire départ qui soit, mais Nico était déjà à côté de moi au moment où j'ai vraiment relâché l'embrayage."

Pas de nouvelle cartographie

Les récentes restrictions sur les départs forcent les équipes à avoir la même cartographie moteur pour le départ et pour la course. Apporter des modifications dans ce domaine n'est donc pas aisé.

Hamilton a confirmé que la cartographie moteur ne serait pas changée pour ce weekend, mais confie qu'une nouvelle procédure sur laquelle il a travaillé dans le simulateur le met en confiance pour le prochain départ.

"Nous garderons la même cartographie, c'est juste que la procédure a changé pour que ce soit plus stable. J'ai travaillé sur le simulateur donc je suis très confiant", conclut-il.

partages
commentaires
Gutiérrez - Des erreurs plus que de la malchance

Article précédent

Gutiérrez - Des erreurs plus que de la malchance

Article suivant

EL3 - Vettel pas né de la dernière pluie acide!

EL3 - Vettel pas né de la dernière pluie acide!
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021