Hamilton - La F1 devrait s'inspirer des shows à l'américaine

Selon Lewis Hamilton, la Formule 1 gagnerait à s'inspirer d'événements sportifs majeurs américains pour essayer d'attirer plus de fans.

Alors que le rachat de la discipline reine par Liberty Media est en passe d'être finalisé dans les mois à venir, l'entreprise de divertissement américaine a clairement exprimé son souhait de re-dynamiser la F1, notamment aux États-Unis, mais aussi de développer des aspects potentiellement porteurs de nouveaux fans. Dans un autre volet, un peu plus éloigné de cette question mais pas sans lien, serait envisagée la possibilité de plafonner les budgets pour tenter de resserrer le plateau.

Lewis Hamilton soutient l'idée qu'il faudrait s'inspirer des shows sportifs qui font fureur outre-Atlantique, tels que le fameux Super Bowl, la finale de la NFL et le championnat national de football américain. "La façon dont la Formule 1 est gérée n’est pas assez bonne pour le moment", expliquait-il ainsi au magazine TIME, en décembre dernier.

"Le Super Bowl, les événements que les Américains organisent, le spectacle qu’ils mettent en place est bien, bien meilleur. Donc si on mélangeait [la F1] avec un petit peu de ce modèle, je pense que nous serions plus attrayants pour les fans."

"Deux fois plus d'envie" pour 2017

Dans cet entretien, il est aussi revenu sur sa saison 2016, au terme de laquelle il a terminé second du championnat, cinq points derrière Nico Rosberg. "Ça a été des semaines assez douloureuses [après la perte du titre]. C’est vraiment une période de l’année où l'on regarde dans le rétroviseur, en essayant de laisser le négatif derrière et de prendre le positif à venir."

Malgré les critiques qu'il a subies suite à sa tactique de ralentissement mise en place lors de la dernière manche de la saison à Abu Dhabi pour tenter de mettre son équipier et leader du championnat en difficulté, il explique qu'au vu du déroulé de la saison et de sa position, il n'avait aucun autre choix et qu'il l'avait fait de façon propre.

"Le travail de l’équipe est d’offrir aux deux pilotes la même opportunité. Et malheureusement, je n’ai pas eu cette même opportunité, parce que j’ai eu des problèmes mécaniques de mon côté du garage. L’autre côté n’en a pas eu."

"Donc ça souligne encore plus l’importance du fait que j’ai tiré le maximum des opportunités [qui se sont présentées tout au long de l'année]. Au final, c’est tout ce que je pouvais faire. Je n’ai rien fait de dangereux. Je n’ai mis personne en danger. Je le referais. On est en piste pour se battre."

Et il prévient déjà : en dépit de cette défaite au goût amer, et alors que le nom de son équipier n'est toujours pas connu à ce jour, après l'annonce de la retraite de Nico Rosberg, sa motivation est intacte, voire renforcée. "Quand j’ai perdu le championnat, la motivation pour le reprendre en 2017 a doublé. J’ai deux fois plus d’envie."

Peinture Lewis Hamilton Champion du monde par Paul Oz
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags liberty media, show, spectacle