Hamilton chez Ferrari ? "25% de chances" selon Wolff

Toto Wolff, directeur de Mercedes en F1, est sûr à "75%" que Lewis Hamilton va rester chez Mercedes au-delà de 2020 mais ne sous-estime pas la tentation que peut représenter Ferrari pour le sextuple Champion.

Hamilton chez Ferrari ? "25% de chances" selon Wolff

Sans contrat après 2020, comme beaucoup de pilotes de pointe, Lewis Hamilton semble si fortement lié à Mercedes qu'il paraît presque impossible de le voir partir. Mais le Britannique constituerait pour la Scuderia Ferrari une prise de choix au moment de décider de son avenir. À Abu Dhabi, le futur du #44 était au centre des débats, après les compliments de Mattia Binotto en conférence de presse et les rumeurs sur des rencontres entre les responsables de la firme italienne et le pilote.

Toto Wolff a pour sa part expliqué qu'il n'avait rien contre le fait que Hamilton discute avec les dirigeants italiens. Après la course, quand il lui a été demandé d'évaluer les chances de voir son pilote rester après 2020, il a répondu : "Je l'évaluerais personnellement - et je ne m'engage pas - à 75%. Je pense que [du point de vue] rationnel, tout plaide en faveur de la poursuite de la relation, des deux côtés. Mais il y a également 25 % de chances que nous n'ayons pas le contrôle. On verra comment les prochains mois vont se passer."

Lire aussi :

Quand Motorsport.com lui a demandé si le choix se portait sur rester chez Mercedes, aller chez Ferrari ou quitter la F1, Wolff a estimé qu'une voiture rapide au sein d'une équipe de pointe serait la "priorité" de Lewis Hamilton. "Il y aura des éléments tels que des incitations financières qui joueront un rôle et tout cela, à la fin, deviendra un ensemble complet que le pilote va évaluer. C'est tout à fait normal, nous le ferions tous."

En dépit de la longue histoire qui lie Hamilton et Mercedes, le pilote ayant disputé l'ensemble de ses 250 GP en F1 avec un moteur de la marque allemande et remporté cinq de ses six titres avec l'écurie officielle, Wolff estime qu'il serait erroné de croire que le Britannique ne pourrait pas décider de partir et notamment au vu de son choix de quitter McLaren fin 2012 pour une écurie alors inférieure au niveau des résultats, Mercedes.

"Un pilote de ce niveau va toujours savoir quand il peut avoir un impact sur une équipe. Ce dont je me souviens, c'est que quand il a quitté McLaren pour Mercedes, on disait que ce n'était pas la bonne décision. Et il s'est avéré que c'était la bonne. Je ne veux pas faire l'erreur de sous-estimer le potentiel de Ferrari."

"Je ne crois pas que gagner le septième ou le huitième titre nous soit dû. Au contraire, je pense que nous devons rester humbles face au succès. Si vous le regardez d'un point de vue rationnel, tout indique que nous poursuivrons le voyage ensemble. Mais ensuite il pourrait y avoir d'autres facteurs pesant pour le nouveau challenge, un contrat excitant, qu'il faut toujours prendre en compte. Je donne à cela 25% de chance."

Avec Scott Mitchell 

partages
commentaires
Vers une modification du Paul Ricard pour le GP 2020 ?
Article précédent

Vers une modification du Paul Ricard pour le GP 2020 ?

Article suivant

Ocon débute chez Renault, Bottas meilleur temps à Yas Marina

Ocon débute chez Renault, Bottas meilleur temps à Yas Marina
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021