Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
7 jours

Hamilton : Ferrari a un mode moteur que Mercedes n'a pas

partages
commentaires
Hamilton : Ferrari a un mode moteur que Mercedes n'a pas
Par :
15 juin 2019 à 14:46

Le moteur Ferrari a un mode de puissance que Mercedes ne peut pas atteindre pour l'instant, selon le leader du championnat Lewis Hamilton.

Mercedes a remporté les sept premières courses de la saison, même si le résultat du controversé GP du Canada pourrait être remis en cause si jamais Ferrari utilise son droit de révision pour apporter de nouveaux éléments dans l'incident opposant Sebastian Vettel à Lewis Hamilton. Quoi qu'il en soit, à l'heure actuelle, l'écart entre le Britannique et l'Allemand est de 62 points au championnat pilotes.

Sur le Circuit Gilles Villeneuve, la Scuderia a retrouvé des couleurs en signant la pole position et en menant une grande partie de l'épreuve avant l'erreur de Vettel qui a précipité le sort de la course. Et cela est grandement dû aux caractéristiques du tracé québécois, qui appuie sur le moteur, domaine dans lequel Maranello dispose d'un avantage. 

Lire aussi :

"Ils étaient très rapides dans les lignes droites", a ainsi déclaré Hamilton après l'épreuve. "Ils ont assurément un autre mode de puissance que nous n'avons pas actuellement. Tout d'un coup, ils augmentent la puissance et ils s'échappent énormément dans les lignes droites, même quand j'ai le DRS ouvert."

À la radio, Vettel a notamment reçu la consigne de passer en "Engine Mode 1" quand il a eu besoin de plus de performance. "Lors de la course, je sais que soudainement ils avaient beaucoup de rythme dans les lignes droites, mais c'est le jeu", a ajouté Hamilton. "Ils ont clairement fait un super boulot avec leur unité de puissance. Il fut un temps où Mercedes était bien devant dans ce domaine. Nous avons du travail à faire. Actuellement, ils sont devant nous de ce côté-là."

Une force renforcée par l'orientation technique et le concept général de la SF90 qui se veut une monoplace à faible traînée, surtout en comparaison de la W10 qui a plus d'appui mais forcément davantage de traînée.

Lire aussi :

Concernant la course plus particulièrement, Hamilton est satisfait d'avoir fait le maximum pour pousser son adversaire à la faute qui a finalement entraîné la manœuvre à l'origine des cinq secondes de pénalité. "J'aime à penser que je me suis comporté de la bonne façon, et les gars ont travaillé très dur collectivement. Nous sommes repartis avec un bon résultat."

"Nous avons du travail à faire. Nous avons vu à quel point les Ferrari étaient rapides [au Canada], elles étaient là lors de la dernière course [à Monaco] également, donc il sera intéressant de voir comment ça se passe. Ils sont plus rapides que nous dans les lignes droites, ils ont un autre niveau de mode moteur qu'ils peuvent enclencher, surtout en qualifications mais en course aussi. Donc nous avons clairement du travail à faire, mais au moins nous allons avoir une belle lutte."

Article suivant
McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

Article précédent

McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

Article suivant

Pirelli a annoncé les pneus pour le Grand Prix de Russie

Pirelli a annoncé les pneus pour le Grand Prix de Russie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard