Hamilton : "Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède"

Dans le paddock de Sotchi, Lewis Hamilton dit faire confiance au professionnalisme de Max Verstappen pour la suite de leur duel, tout en insistant sur le manque d'expérience du Néerlandais dans la lutte pour le titre.

Hamilton : "Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède"

Près de deux semaines après l'accrochage de Monza, tous les regards sont tournés vers Lewis Hamilton et Max Verstappen à Sotchi, où reprend la course au titre. Dos à dos en Italie, où ils ont terminé dans le bac à gravier de la première chicane, les deux hommes vont de nouveau s'affronter dans un épisode où le Néerlandais partira désavantagé, sanctionné rappelons-le de trois places de pénalité sur la grille de départ.

Pour Hamilton, qui pointe à cinq longueurs du leader du championnat, les derniers jours ont surtout été l'occasion de se remettre d'aplomb physiquement, après avoir frôlé le pire dans l'accident survenu à Monza. Touché au cou, il assure être parfaitement d'attaque pour le Grand Prix de Russie ce week-end.

"J'ai eu beaucoup de chance d'avoir Angela [Cullen, sa physio] avec moi toute la semaine", explique le Britannique. "Elle devait rentrer chez elle mais elle est restée avec moi toute la semaine, il y a eu beaucoup de traitements positifs, de yoga, et j'ai réussi à reprendre l'entraînement et à me sentir bien."

"J'ai vraiment ressenti une douleur", ajoute-t-il au moment d'évoquer les critiques d'Helmut Marko sur le sujet. "Je pense qu'après la course, j'ai dit que j'allais me faire examiner et j'ai travaillé avec Angela juste après la course et pendant le vol, j'ai fait des examens le lendemain et nous avons travaillé dessus pendant la semaine avec de l'acupuncture et tout le reste. Je n'ai pas dit que j'allais mourir. Bien sûr, je suis conscient du fait qu'en une milliseconde, tout peut arriver. Et donc je me suis senti chanceux de m'en être sorti sans être gravement blessé. Et on passe à autre chose."

La pression sur Verstappen ?

Autre chose donc, à savoir ce nouvel épisode de la lutte pour décrocher ce qui serait sa huitième couronne mondiale… ou la première pour Max Verstappen. Et c'est sur ce point qu'a décidé d'insister le pilote Mercedes ce jeudi dans le paddock du village olympique de Sotchi. Assurant qu'il n'a "pas forcément le sentiment qu'il y ait une bataille psychologique roue contre roue", il insiste également sur les futurs duels à venir, qu'il imagine au moins aussi intenses face à un adversaire réputé pour ne rien lâcher.

"Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède", reprend-il d'ailleurs de volée. "Ce n'est pas comme ça que j'aborde la course, avec aucun pilote. Nous devrons être intelligents et savoir qu'il y a un moment où ça ne passe pas dans le virage, mais où il faudra s'assurer de pouvoir se battre au virage suivant. Avec l'expérience, on trouve cet équilibre et l'on sait qu'il n'y a pas tout à gagner en un virage. Il y aura d'autres opportunités. Je sais ce que c'est de se battre pour un titre la première fois, il y a un désir ardent, on traverse différentes expériences et émotions. Comme je l'ai dit, je crois que ça continuera à être plus dur et j'espère que nous n'aurons plus d'incidents au cours de l'année."

"Je me souviens comment c'était lorsque je me suis battu pour mon premier titre et franchement, c'est peut-être la dixième fois que je le fais désormais. Mais je me souviens comment c'était, et je connais la pression qui va avec, les expériences que ça implique. Ce qui est important, c'est de continuer à courir durement mais équitablement. Et je n'ai aucun doute quant au fait que nous serons tous les deux professionnels."

Hamilton estime donc que Verstappen aura la difficulté de gérer cette première fois où il bataille pour un titre sur la durée d'un championnat. "Il ne l'admettra évidemment pas, et je vais donc faire une supposition, mais je dis juste que je me souviens comment c'était lors de mon premier titre", martèle le septuple Champion du monde. "C'était difficile, c'était intense. Je passais par beaucoup d'émotions différentes, je ne gérais pas toujours au mieux. Il faut s'y attendre, il y a énormément de pression : on travaille dans une grosse équipe. Il y a beaucoup d'attentes de soi-même et de pression car le désir de gagner est immense. Je dis juste que je comprends ça."

De quoi le placer en position de force ? "Le temps nous le dira", conclut-il. "Je l'espère. C'est une année incroyablement difficile. Ce n'est pas un long fleuve tranquille en matière de performance au niveau de l'équipe avec la voiture. Mais je l'espère. Il y a eu beaucoup de leçons tirées de ces 11, 12 ou 13 premiers Grands Prix. J'espère que nous continuerons à aller de l'avant."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire
Article précédent

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

Article suivant

Vettel enthousiaste pour sa deuxième saison avec Aston Martin

Vettel enthousiaste pour sa deuxième saison avec Aston Martin
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021