Hamilton: "Je ne peux pas aller plus lentement"

C'est un week-end à oublier rapidement pour Lewis Hamilton

C'est un week-end à oublier rapidement pour Lewis Hamilton. En seconde position sur la grille de départ, le Britannique a en effet perdu pas moins de dix positions au long du Grand Prix pour s'échouer à une lointaine douzième place à l'arrivée. Mais au fond, cette défaite était prévue. En effet, la dégradation excessive des pneumatiques chez Mercedes est de notoriété publique et, comme le disaient ce samedi Hamilton, Rosberg ou encore Ross Brawn, une première ligne cent pour cent Mercedes n'est pas la garantie d'un résultat en course! Force est de constater qu'ils avaient raison. Situation embarrassante, décevante voir même énervante dans le chef du pilote britannique donc: "Je ne veux plus revivre cette expérience, mais c'est la course. Je ne sais même pas pourquoi je devais tellement prendre soin des pneus. J'ai fait la même chose à Bahrein mais cette fois, ils n'ont pas tenu. Je suis perdu." Perdu, Lewis Hamilton l'est certainement, à l'instar de son équipe. Le problème de dégradation des pneumatiques que connaissent les monoplaces est connu depuis longtemps, on aurait donc pu penser qu'après une pause de trois semaines, il aurait été résolu ou, tout du moins, diminué. Ce n'est pas le cas. Au contraire des autres écuries, Mercedes ne progresse pas: "Les autres écuries ont fait un plus grand pas en avant que nous", explique Hamilton. "On n'a pas réglé le problème de la dégradation." Pour résumer l'état d'esprit du Champion du Monde 2008, il suffit d'écouter certains de ses messages passés à la radio pendant la course: "Je me suis fait dépasser par une Williams!", ou encore "Je ne peux pas rouler plus lentement". Il faut donc désormais se tourner vers le prochain Grand Prix: Monaco, dans deux semaines. Le week-end des Mercedes s'y annonce meilleur. Imbattables sur un tour, l'écurie peut donc espérer retrouver ses pilotes aux premières positions sur la grille de départ. Et dépasser à Monaco, ça n'a rien de facile. Mais Hamilton est trop déçu que pour déjà y penser: "Pour être honnête, je ne pense même pas à Monaco pour le moment."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités