Hamilton - Je prends mes décisions en pensant à l'équipe

Lewis Hamilton estime que toutes les décisions qu’il prend en tant que pilote doivent être pondérées par le fait qu’elles impliquent l’équipe dans son ensemble et pas seulement lui.

La fin de saison du Britannique a été marquée par une certaine remise en question des directives de son écurie concernant la stratégie de course. Au Mexique et au Brésil, il avait remis en cause les choix stratégiques de Mercedes – tout en les respectant – qui ne lui avait justement pas laissé décider de sa propre tactique.

Ce contexte s'est inscrit dans la continuité d'une saison où les décisions prises par la marque à l'Etoile n'ont pas toujours été couronnées de succès, comme en Malaisie où un arrêt précoce a offert la victoire à une Ferrari performante ou à Monaco, où un changement de pneus tardif a fait perdre à Lewis Hamilton le succès qui lui tendait les bras.

Le triple Champion du Monde reconnait cependant que le fait d’obéir à son équipe est un comportement normal, dans la mesure où les performances et les choix du pilote en piste ont un impact sur la structure et les gens derrière lui.

"C’est une question de savoir si, oui ou non, c’est la bonne décision pour l’équipe, parce que vous devez aussi prendre du recul et réaliser que ce n’est pas seulement à propos de vous," a-t-il expliqué à Autosport.

"Ce sont 1300 personnes et la décision que je prends égoïstement peut avoir un impact sur eux. Donc non, je ne prends pas une décision pour moi-même. Je veux m’assurer que je prends la bonne décision au nom de tout le monde."

L'épisode de Mexico

Concernant le cas du Mexique, où Hamilton a été sommé d’effectuer un arrêt supplémentaire alors qu’il soutenait que ses gommes pouvaient aller au bout de la course, l’équipe se serait montrée plus prudente que nécessaire.

"A Mexico, ils ont dit que les pneus ne dureraient pas, mais la vie du pneu était de 70 ou 80 tours, donc ils auraient duré. Après coup, j’ai appris que les pneus auraient tenu donc que j’aurais pu rester en piste et faire tenir les gommes pendant toute la course, sans problème."

"Mais l’équipe ne le savait pas à ce moment-là et leur choix était de faire un arrêt pour des raisons de sécurité. Ils ne savaient pas ce que les pneus feraient parce que les pneus précédents ont explosé. Mais au moins, je savais au fond de mon cœur que j’avais raison au niveau de la décision que je pensais prendre."

Compter sur l'équipe

Après cet épisode, en marge du Grand Prix du Brésil, Toto Wolff avait assuré que si la décision stratégique était laissée au seul pilote, il perdrait à coup sûr.

"Quand vous êtes dans une voiture, vous n’avez pas la vision globale, c’est la raison pour laquelle vous devez prendre du recul et beaucoup compter sur ces gars," confirme Hamilton. "La majeure partie du temps, l’équipe est évidemment dans la meilleure position, mais parfois le pilote peut être le mieux placé. Mais vous travaillez en équipe. Vous n’êtes pas tout seul."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags déclaration