Hamilton juge le Mugello : "Pas de temps pour jouer ici"

Lewis Hamilton a donné son sentiment après les premiers essais libres disputés sur un circuit où chaque tour procure une forte dose d'adrénaline.

Hamilton juge le Mugello : "Pas de temps pour jouer ici"

Lewis Hamilton n'a signé le meilleur chrono d'aucune des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Toscane, laissant ce privilège à son coéquipier Valtteri Bottas, en verve pour débuter le week-end. Intégré tardivement au calendrier en raison de la crise du coronavirus, le Mugello est le théâtre d'une grande première pour la Formule 1 en compétition officielle, et le défi semble répondre aux attentes. Après cette première journée de roulage, le sextuple Champion du monde retient un tracé qu'il juge "sérieux" et où la moindre erreur se paiera cash.

Lire aussi :

"Il n'y a pas de temps pour jouer ici", prévient Hamilton. "C'est un circuit très, très sérieux. Il n'y a que des [virages] à moyenne ou haute vitesse, et on ne descend pas plus bas que le troisième ou quatrième rapport, donc c'est très rapide. Il n'y a pas beaucoup de zones de dégagement, notamment au niveau des virages 8 et 9. Je regardais comment c'était là-bas pendant le tour de rentrée. Je prie simplement pour que les pneus tiennent bon pendant la course."

Une prière qui ne doit pas inquiéter outre-mesure, puisqu'à l'instar des pilotes Red Bull, Hamilton s'est montré plutôt rassuré par la tenue des pneumatiques aujourd'hui sur le Mugello, alors que des craintes existaient en amont. "En fait, franchement, ils étaient plutôt costauds", explique le Britannique. "Je ne sais pas ce que ça signifiera pour la stratégie. J'espère toujours plus d'un seul arrêt, sinon c'est toujours un peu ennuyeux. Mais nous verrons plus tard. Même les pneus tendres se comportaient vraiment bien."

La nouveauté des lieux fait toutefois que les limites n'ont pas encore été totalement approchées, ainsi qu'un comportement de la Mercedes qui ne satisfait pas encore pleinement son pilote. "J'essaie d'attaquer à la limite, mais il y a des endroits comme le dernier secteur où j'ai réglé ça", précise-t-il. "Je suis plutôt content de ça. Le premier et le deuxième secteur sont encore un peu mon point faible, surtout le premier. Il y a encore beaucoup à faire dans cette portion. Max [Verstappen] et Valtteri [Bottas] sont très rapides ici, donc il y a beaucoup à analyser ce soir, en espérant faire mieux mieux demain."

Revenant sur les spécificités du tracé, Hamilton ne cache pas avoir apprécié l'enchaînement des virages d'Arrabbiata, qui se passent à fond et génèrent une importante force latérale. "C'est presque comme le triple gauche qu'il y a en Turquie", décrit-il. "C'est incroyablement rapide dans les virages 6, 7, 8 et 9. Je dois dire que c'est intense. C'est incroyable à vivre. Mais ce sera difficile de prendre soin des pneus dans cette portion."

partages
commentaires
Pérez pénalisé pour son accrochage avec Räikkönen
Article précédent

Pérez pénalisé pour son accrochage avec Räikkönen

Article suivant

GP de Toscane F1 - Programme TV et guide d'avant-course

GP de Toscane F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021