Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"

En difficulté depuis le début du week, Lewis Hamilton a échoué en quatrième place, à une demi-seconde du temps de la pole position, une vraie contre-performance pour le Britannique.

Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Le numéro 44 a rarement été à son aise, et particulièrement dans le dernier secteur où il a souvent été en retard sur les autres pilotes. Son dernier tour n'a pas vraiment dérogé à la règle et il n'a donc pu faire mieux qu'une quatrième place lointaine, plus de cinq dixièmes derrière Sebastian Vettel.

Devant les médias juste après sa descente de voiture, il n'a pas caché le fait que la performance de ce samedi n'était pas à la hauteur des attentes, pour Sky Sports : "Cela aurait dû être bien mieux aujourd'hui, nous allons chercher à comprendre pourquoi. Tout reste à jouer demain. Je perds tout dans le dernier secteur, je perds une demi-seconde, il faut étudier cela."

"C’était vraiment difficile, de monter les pneus en température, de maximiser et d’utiliser les pneus", a-t-il ajouté pour NBC. "C’était un problème hier et nous avons fait quelques changements, et ça a marché, mais peut-être trop, parce que le dernier secteur était difficile."

Étudier ne sera peut-être pas suffisant, toutefois, pour inverser la tendance du week-end, avec des Ferrari visiblement à l'aise et qu'il juge plus rapides, même en conditions de course. "La Ferrari est la plus rapide, que ce soit en qualifications ou en rythme de course. Nos longs relais étaient mauvais hier, donc je ferai de mon mieux."

"Je pense que le rythme de Ferrari est très élevé en course, donc ce sera difficile de les dépasser, mais j’attends demain avec impatience", a-t-il renchéri sur Canal+ avec des motifs d'espoir : "C’est une piste où c’est plus facile de se suivre car il y a de longues lignes droites, donc nous essaierons."

Quand pour NBC, il lui est demandé si les Ferrari devenait trop compétitives, il rétorque : "Non ! Cela veut dire que nous avons une vraie course. Il est juste dommage qu’aujourd’hui je n'ai pas été à mon optimum. Normalement, je suis bien plus rapide que je ne le suis aujourd’hui, donc je dois travailler pour comprendre pourquoi et voir ce que je veux faire."

Côté stratégie, enfin, pas vraiment de quoi être surpris : "Eh bien, c’est seulement une course à un arrêt, donc c’est une stratégie très simple, donc je ne suis pas particulièrement confiant sur cela, mais je vais travailler aussi dur que possible pour le faire sur la piste."

partages
commentaires
Mercedes fait grise mine mais Bottas reste optimiste

Article précédent

Mercedes fait grise mine mais Bottas reste optimiste

Article suivant

Loin de Ferrari et Mercedes, Red Bull sans illusion ni surprise

Loin de Ferrari et Mercedes, Red Bull sans illusion ni surprise
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021