Hamilton n'aidera pas Rosberg pour la place de dauphin

A l’occasion de la conférence de presse qui précède le GP du Mexique, le Champion du Monde 2015 Lewis Hamilton est revenu sur le premier virage musclé à Austin mais aussi sur son soutien à Nico Rosberg au Championnat.

Hamilton n'aidera pas Rosberg pour la place de dauphin
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec son équipier, vainqueur et Champion du Monde Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 devant son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et le vainqueur et Champion du Monde Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA

Invité à se rendre à la traditionnelle conférence de presse du jeudi à Mexico, le désormais triple Champion du Monde britannique n’a pas eu à attendre longtemps avant d’avoir à répondre à des questions concernant la passe d'armes musclée avec son équipier lors du départ du GP des Etats-Unis.

"Nous n'en avons pas parlé, et je ne pense pas que cela soit nécessaire," a expliqué Lewis Hamilton. "Je n'ai pas de problème. Toto a le sentiment de devoir discuter avec Nico, car on ne veut pas de tensions dans l'équipe."

"Nous essayons de rester transparents. Nous verrons quels sont les sentiments de Nico et nous essaierons de passer à autre chose," a-t-il poursuivi avant de s’exprimer sur le désormais célèbre "capgate", l’échange viril de casquettes dans la salle pré-podium : "C’est juste marrant, je n'ai pas grand-chose d'autre à dire."

"Ce n'est pas quelque chose que l'on s'attend à voir de la part d'adultes", a-t-il admis au micro de Sky. "Cela ne signifie rien pour moi, j'étais heureux. Vous devriez demander à Nico. Je n'étais même pas euphorique. Je n'étais pas pas sur un nuage, mais bien au-delà!"

Nico Rosberg aborde les trois dernières manches du calendrier en 3ème position du Championnat, à quatre points de Sebastian Vettel. Mais il ne recevra a priori pas l’aide de son équipier pour aller chercher l’honorifique titre de vice-champion.

"L'équipe ne m'a pas demandé de le soutenir dans ce rôle, je suis ici pour gagner. L'équipe a remporté le championnat des constructeurs donc je ne pense pas qu'elle a vraiment besoin d'une aide de ma part [envers Nico]."

partages
commentaires
Nouveau bloc Honda pour Button, pénalités pour McLaren
Article précédent

Nouveau bloc Honda pour Button, pénalités pour McLaren

Article suivant

Nasr - L'accrochage entre équipiers au départ ne doit plus arriver

Nasr - L'accrochage entre équipiers au départ ne doit plus arriver
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021