Hamilton - "Nico a fait une course fantastique"

Lewis Hamilton s'est satisfait de sa seconde place du GP du Mexique, concédant que son équipier avait la main ce week-end.

Hamilton - "Nico a fait une course fantastique"
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06

Cette fois, il n’aura pas obtenu de grand cadeau en fin de course alors que son équipier menait le Grand Prix : Lewis Hamilton a franchi la ligne d’arrivée du Grand Prix du Mexique en seconde position du 10ème doublé 2015 de Mercedes.

Dans la même position qu’au terme des qualifications, Hamilton n’a pas été en mesure de se montrer menaçant au départ ou dans les phases cruciales de passages aux stands. L’espoir aurait pu naitre en toute fin de course, après l’entrée en piste de la voiture de sécurité pendant l’évacuation de la monoplace accidentée de Sebastian Vettel.

Mais une nouvelle fois, c’est Rosberg qui s’est montré le plus à son aise sur le tracé Hermanos Rodriguez. Bon perdant, le Triple Champion du Monde a concédé sur l’impressionnant podium placé au cœur du Stadium qu’il n’avait pas la réponse pour stopper son équipier ce dimanche.

"Nico a fait une course fantastique", admet le N°44. "C'était fantastique d'être ici au Mexique. Je n'ai jamais vu un tel public, c'est comme un match de football! Les fans sont incroyables, je n'ai jamais rien vu de tel!"

"C’était une bonne course pour le team, qui a fait un bon boulot. Nico a bien piloté, sans faire d’erreur, et c’est vraiment très difficile de suivre ici. J’ai tout donné pour cette foule, vraiment incroyable ici".

Le championnat remporté, Rosberg comme Hamilton étaient libérés de toute pression. Pour l’un, la manche a permis de renouer avec la victoire qui lui échappait depuis le mois de juin ; pour l’autre, il s’agissait avant tout de prendre du plaisir.

GALERIE : Les images du GP du Mexique

Difficile d'être dans le rôle du chasseur

"C’était fun d’être en mesure de pousser et de ne pas se soucier des points. J’ai poussé tout le long, mais dès qu’on se retrouve à quelques longueurs, on perd toute l’aéro et il est impossible de se rapprocher. J’avais un bon rythme, mais dès que l’on s’approche encore et encore, on perd de l’appui", poursuit Hamilton.

L'Anglais pense par ailleurs "qu’il faudrait des pneus spéciaux pour cette course, avec plus d’adhérence". Quant à la gestion des freins, elle n’a pas été un problème chez Mercedes, au contraire de chez Vettel et Nasr.

"Ce fut raisonnablement facile. Il n’y avait pas trop de dégradation sur les pneus. Il faut un peu relâcher et gérer, mais pas plus qu’ailleurs", conclut le Champion.

La F1 met maintenant le cap sur le Brésil, où les fans sont également fort démonstratifs, avant la derinère manche de la saison, à Abu Dhabi.

 

partages
commentaires
Classements - Les championnats après Mexico

Article précédent

Classements - Les championnats après Mexico

Article suivant

Rosberg - "Une belle bataille avec Lewis"

Rosberg - "Une belle bataille avec Lewis"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021