Hamilton est "optimiste" malgré les températures "extrêmes"

Deuxième pilote Mercedes des deux premières séances d'essais libres au Grand Prix de Hongrie 2021, Lewis Hamilton est satisfait de sa journée et se veut optimiste pour Mercedes en dépit des chaleurs "extrêmes" vues ce vendredi.

Hamilton est "optimiste" malgré les températures "extrêmes"

Lewis Hamilton a signé les troisième et deuxième temps des premiers Essais Libres sur le tracé du Hungaroring lors d'une journée studieuse où la piste a enfin repris ses droits après dix jours de polémique autour de l'incident de Silverstone. Le Britannique, bien que marqué par la chaleur importante de la Hongrie, est apparu optimiste dans une interview réalisée auprès de plusieurs médias, dont Motorsport.com, au sortir de son cockpit.

Lire aussi :

Quelle chaleur faisait-il dans le cockpit ?

Il faisait très chaud aujourd'hui ! Évidemment, j'ai perdu beaucoup de poids. Je pense que j'ai probablement perdu trois kilos aujourd'hui entre les deux séances. Une bonne quantité. Et ouais, ça fait fondre les pneus. Il est assez difficile de trouver l'équilibre. C'est assez différent de la dernière course, où beaucoup de gens ont eu du mal, je pense que tout le monde a souffert avec les pneus avant. C'est différent cette année, et c'est différent à chaque course. Ça a donc été un processus intéressant, d'essayer de mieux les comprendre. Et puis oui, sinon, tout est normal.

Cela semble être un début de week-end positif sur les feuilles des temps... D'accord avec cela ?

Ouais, absolument. Considérant que les sensations ne sont pas vraiment bonnes sur la piste en termes d'adhérence, il y a beaucoup de glissades, parce que nous sommes déjà en surchauffe, dès que nous quittons la voie des stands. Mais tout le monde est dans le même bateau ici. Voir Valtteri et moi en tête du classement, je pense que c'est une bonne chose pour l'équipe, et nous ne pouvons que nous améliorer. Donc, nous avons du travail à faire ce soir pour essayer de voir comment nous pouvons affiner la voiture un peu plus, mais c'est un bon début.

Comment ce travail est-il orienté en fonction de l'arrivée possible de la pluie ?

Vous ne pouvez pas prévoir la pluie, dans une journée chaude comme celle-ci. Vous ne pouvez pas régler la voiture pour la pluie. C'est assez imprévisible, donc vous essayez simplement de mettre la voiture dans la meilleure position possible, et vous essayez de comprendre les pneus autant que vous le pouvez. Il n'y a pas une énorme, énorme différence entre les réglages de toute façon. Nous allons régler la voiture autant que nous le pouvons pour des qualifications sur le sec, et s'il pleut, alors il pleut.

Avez-vous besoin que la température baisse un peu pour que ça joue en votre faveur ? Ou êtes-vous optimiste d'après ce que vous avez vu, même avec les températures extrêmes d'aujourd'hui ?

Plutôt optimiste avec les températures extrêmes d'aujourd'hui. Je suis optimiste parce que je pense que nous pouvons certainement améliorer l'équilibre de la voiture. Et si nous pouvons le faire, cela nous mettra en meilleure position pour la course également. Mais bien sûr, c'est beaucoup plus agréable de piloter quand il fait plus frais. Ces pneus ne sont pas heureux, la plupart du temps en tout cas, donc ils n'aiment pas cette température.

partages
commentaires
EL2 - Bottas et Mercedes prennent les devants
Article précédent

EL2 - Bottas et Mercedes prennent les devants

Article suivant

Verstappen : "Rien d'alarmant" malgré les difficultés rencontrées

Verstappen : "Rien d'alarmant" malgré les difficultés rencontrées
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021