Hamilton revient sur l'origine de "Hammer Time"

Lewis Hamilton a levé le voile sur l'origine du célèbre message radio "It's Hammer Time" prononcé par Peter Bonnington, son ingénieur.

Hamilton revient sur l'origine de "Hammer Time"
Charger le lecteur audio

Il est impossible de ne pas avoir entendu cette phrase lors des dix dernières saisons. "It's Hammer Time", qui fait à la fois référence à la chanson U Can't Touch This de MC Hammer et au diminutif HAM utilisé par la F1, est indissociable des nombreux succès accumulés par Lewis Hamilton depuis son arrivée chez Mercedes, en 2013.

Lorsque Peter Bonnington, ingénieur course du pilote Britannique, prend la parole et prononce ces mots à la radio, c'est pour signifier à Hamilton qu'il est l'heure de tout donner sur la piste avant un arrêt au stand pour que la course bascule en sa faveur.

Si l'on connaissait déjà la signification de l'expression, son origine restait inconnue. C'est pourquoi Motorsport.com a récemment interrogé Hamilton afin de lever le voile sur ce mystère.

"Je pense que c'est moi qui ai trouvé 'Hammer Time'", a estimé le septuple Champion du monde. "Il y a eu un moment où [Bonnington] me disait : 'C'est le moment d'attaquer', et ça m'agaçait parce que j'étais déjà en train d'attaquer. Puisqu'il essayait de me dire que c'était le moment de tout donner, de puiser dans toutes mes ressources, je lui ai simplement dit de dire : 'It's Hammer Time'. Ça a fait partie de notre croissance."

Peter Bonnington et Lewis Hamilton sur le sommet du podium au GP du Portugal 2020

Peter Bonnington et Lewis Hamilton sur le sommet du podium au GP du Portugal 2020

Pour ses débuts en catégorie reine et jusqu'à la saison 2009, Hamilton travaillait avec l'ingénieur Phil Prew. Lorsque celui-ci a hérité d'un nouveau rôle au sein de McLaren, Andy Latham et Mark Temple se sont relayés jusqu'au départ du pilote.

Arrivé à Brackley, Hamilton a fait la rencontre de Bonnington, surnommé Bono. À eux deux, ils ont remporté six championnats pilotes, 82 victoires et 77 poles. D'un point de vue statistique, il s'agit du meilleur partenariat pilote-ingénieur de la F1.

"Je suis incroyablement reconnaissant envers Bono, j'ai vécu une aventure formidable avec lui. Je pense que nous avons l'un des plus longs, si ce n'est le plus long partenariat pilote-ingénieur qui ait existé. Il a énormément contribué à mon succès", a ajouté Hamilton.

"Nous nous sommes soutenus mutuellement sur et en dehors de la piste dans les bons et les mauvais moments. J'adore travailler avec Bono. Il est comme un frère pour moi, un frère d'une autre mère. Je dirais qu'il est probablement l'une des rares personnes pouvant vraiment me supporter, dans les bons comme dans les mauvais moments. Avec sa manière de rester calme et de me guider tout au long d'une course, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de personnes qui puissent faire autant."

Avec Luke Smith

Lire aussi :
partages
commentaires

Mercedes : 25% de soufflerie en moins, ça peut faire mal à Red Bull

Le circuit de Djeddah évolue encore pour plus de sécurité