Hamilton - Le partage de données entre équipiers est injuste

Lewis Hamilton, qui se définit quelque peu comme un puriste de la Formule 1, regrette notamment de devoir partager ses données télémétriques avec son coéquipier.

Hamilton - Le partage de données entre équipiers est injuste
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Le podium : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, fête son titre mondial avec le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le Champion du monde Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 serre la main de son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène devant son coéquipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid passent des débris de la Sauber C35 de Marcus Ericsson, Sauber F1 Team

La coopération entre les deux pilotes et bien évidemment dans l'intérêt de toute équipe, mais a pour conséquence directe de niveler les performances des deux hommes, ce qui n'est pas du goût de Lewis Hamilton. En effet, la télémétrie permet d'analyser les moindres aspects du pilotage d'un concurrent.

Hamilton a même demandé à son équipe de garder ses données pour lui, ne souhaitant pas davantage consulter celles de son coéquipier. Rappelons qu'il vient d'être rejoint par Valtteri Bottas chez Mercedes.

"Je prends la piste, je fais mes tours, je fais tout mon travail, et l'autre gars peut tout voir", déplore Hamilton, qui a répondu aux questions des fans pour UBS. "J'ai demandé à mon équipe. Je ne veux pas voir les données de mon coéquipier. Je n'ai pas le sentiment que ce soit juste qu'il atteigne son meilleur niveau et que je sois capable d'étudier son meilleur niveau sur un ordinateur."

"Par exemple, quand nous pilotons, nous choisissons nos points de freinage avec les bosses, les traces de pneu sur la piste, toutes ces choses qui aident à passer le virage plus vite. Et l'autre pilote est naturellement capable de faire mieux ou moins bien. Mais à cause de ces données, il peut copier. 'Oh, il freine cinq mètres plus tard à cet endroit, je vais essayer de freiner cinq mètres plus tard'. C'est ça que je n'aime vraiment pas, parce que ça permet au coéquipier de se rapprocher."

"C'est ce que j'adorais en karting : on ne pouvait pas faire ça et on ne pouvait compter que sur son talent pur pour briller."

Facile pour un pilote de F3

Selon Hamilton, il est désormais trop aisé pour un pilote d'être compétitif dès ses débuts en Formule 1, grâce à une technologie des simulateurs qui s'est constamment développée pour atteindre un grand niveau de réalisme. Ces dernières années, on a notamment vu un certain Max Verstappen effectuer des premiers pas flamboyants en catégorie reine après une seule saison en monoplace, effectuée en F3 Europe.

"Je pense que ça devrait être : 'Vous m'avez engagé parce que je suis le meilleur, parce que j'ai travaillé, parce que j'ai gagné tous les championnats auxquels j'ai participé, aucun ne m'a échappé'," indique Hamilton. "On engage quelqu'un parce qu'il a gagné des choses et pour son talent ultime. Un pilote devrait pouvoir prendre la piste seul et tout trouver lui-même, sans l'aide de son coéquipier."

"On pourrait mettre un jeune de Formule 3 sur un simulateur tous les jours pour qu'il essaie d'atteindre mes trajectoires. À terme, il y arriverait probablement. Il faudrait qu'il découvre ça lui-même. Il faut trouver la limite soi-même, c'est ça le défi d'un pilote de course."

"Quand je monterai dans cette nouvelle voiture, je chercherai sa limite. Et si je ne suis pas capable de le faire seul, alors je ne suis pas suffisamment bon et je ne mérite pas d'être là. Et il y a des pilotes dont c'est le cas."

Référence à peine voilée au dernier coéquipier de Lewis Hamilton, le champion du monde en titre Nico Rosberg ?

 

Casquette Mercedes AMG Petronas F1 Team
partages
commentaires
Il y a 10 ans : Les pilotes et les F1 de la saison 2007
Article précédent

Il y a 10 ans : Les pilotes et les F1 de la saison 2007

Article suivant

Hülkenberg - Être leader de l'équipe, "ce n'est pas si important"

Hülkenberg - Être leader de l'équipe, "ce n'est pas si important"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021