Formule 1
C
GP de Bahreïn
28 mars
EL1 dans
57 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
80 jours
09 mai
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
129 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
136 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
154 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
171 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
185 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
213 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
220 jours
12 sept.
Course dans
227 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
241 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
245 jours
10 oct.
Course dans
255 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
269 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
276 jours

Hamilton : "Il n'est pas facile d'être mon équipier"

partages
commentaires
Hamilton : "Il n'est pas facile d'être mon équipier"
Par :

Alors que des critiques se sont abattues sur Valtteri Bottas après le difficile Grand Prix de Turquie, Lewis Hamilton a défendu son équipier et rappelé que la tâche à ses côtés n'avait rien d'une sinécure.

Le Grand Prix disputé à Istanbul a tout à la fois viré au cauchemar pour Valtteri Bottas car sa course a été loin du niveau, en raison notamment de dégâts récoltés après une erreur dans le premier tour, mais elle a également scellé le sort du championnat 2020, définitivement tombé dans l'escarcelle de son équipier Lewis Hamilton.

Le septuple Champion du monde a rarement été pris en défaut par ses équipiers, alors même qu'il a passé la moitié de ses saisons, à l'heure d'écrire ces lignes, contre des pilotes qui étaient ou allaient devenir eux-mêmes des champions. Seuls Jenson Button en 2011 et Nico Rosberg en 2016 ont réussi cela. L'Allemand, sacré au terme de cette saison-là, a d'ailleurs tellement donné de lui pour atteindre cet objectif qu'il a décidé de se retirer, expliquant qu'il ne se sentait pas capable de s'infliger à nouveau, à lui et son entourage, la même discipline pour battre Hamilton.

Lire aussi :

Depuis 2017, Bottas peine à se montrer véritablement menaçant sur la longueur, même si, par bribes, il semble avoir les armes pour poser des problèmes au Britannique, notamment en qualifications où l'écart entre les deux hommes est généralement, en moyenne, parmi les plus faibles de la grille. À ce stade de la saison, si l'on retire les deux séances sous la pluie, l'écart est de 0"120 en faveur du #44.

Quand Motorsport.com a demandé à Hamilton pourquoi il avait récemment déclaré que le Finlandais n'était pas autant respecté qu'il le devrait, il a répondu, lors de la conférence de presse de Sakhir : "Naturellement, Valtteri est juste de plus en plus fort chaque année. Les médias ont commenté en parlant de '[Bottas] 2.0' et c'est très vrai ; chaque année, on peut voir qu'il fait des efforts, qu'il cravache pour essayer de place la barre plus haut dans tellement de domaines différents."

"Vous l'avez vu cette année – même si, oui, l'écart de points est ce qu'il est actuellement –, si vous regardez beaucoup des [séances de] qualifications, les écarts étaient vraiment petits. Donc il a déjà réduit l'écart en qualifications, ce qui a rendu les choses assez difficiles ; c'était déjà le cas l'année dernière, mais je dirais que cette année, encore plus."

Lire aussi :

Hamilton estime que l'écart de 110 points à trois courses du terme est aussi lié à un certain manque de réussite pour Bottas, ce dernier ayant par exemple inscrit zéro point lors du Grand Prix de Grande-Bretagne alors qu'il a subi une crevaison comme son équipier vainqueur ou ayant abandonné une fois, lors du Grand Prix de l'Eifel, contre aucune panne pour le Britannique.

"En rythme de course, naturellement... On peut voir, bien entendu, que la régularité que j'ai eue cette année a vraiment fait la différence. Mais si vous regardez les week-ends de course, c'était vraiment serré, mais évidemment il y a un écart de sept points [entre la victoire et la seconde place] et, constamment, sur un certain laps de temps [l'écart grandit]. Valtteri a également été malchanceux cette année avec les problèmes de fiabilité, donc ça fait que [l'écart de points] est plus grand que ce qu'il est vraiment."

"Et quand je dis que les gens doivent respecter Valtteri, je pense qu'il faut se souvenir contre qui il se bat, il n'est pas facile d'être mon équipier. Mais d'un week-end à l'autre, il a la même mentalité. Il ne se plaint jamais, ne dit jamais que quelque chose ne va pas avec la voiture. C'est toujours juste : 'Je dois faire du meilleur boulot'. Et je ne sais pas si d'autres pilotes font ça, et je pense que c'est quelque chose que nous avons en commun. Nous abordons ces week-ends avec la tête froide et je crois que mentalement il est l'un des pilotes les plus forts."

Voir aussi :

Verstappen : Finir deuxième du championnat "n'a pas d'importance"

Article précédent

Verstappen : Finir deuxième du championnat "n'a pas d'importance"

Article suivant

Les pilotes vont découvrir les pneus Pirelli 2021 à Bahreïn

Les pilotes vont découvrir les pneus Pirelli 2021 à Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard