Hamilton : "Ces pays où les droits de l'Homme sont un problème…"

Alors que l'Arabie saoudite a fait son entrée au calendrier de la Formule 1, Lewis Hamilton rappelle que les droits de l'Homme sont bafoués dans plusieurs pays visités par la catégorie reine du sport automobile.

Hamilton : "Ces pays où les droits de l'Homme sont un problème…"

Lewis Hamilton est peut-être le personnage le plus célèbre du paddock en Formule 1, la notoriété du septuple Champion du monde dépassant largement le monde du sport auto, et il ne manque pas de l'utiliser pour faire campagne contre le racisme et pour davantage de diversité, notamment dans un mouvement Black Lives Matter qui a pris de l'ampleur en cette année 2020. Il a également créé sa propre commission visant à améliorer la diversité en sport automobile.

Or, lors du dernier Grand Prix en date – le premier depuis que l'Arabie saoudite a été confirmée au calendrier 2021 avec une course à Djeddah – Hamilton s'est prudemment exprimé sur le rapport de certains pays visités par la Formule 1 avec les droits de l'Homme.

"Quand nous avons vu le mouvement Black Lives Matter, cela m'a vraiment motivé énormément, il a fallu utiliser cette mise en lumière monumentale, comprendre que nous devons vraiment utiliser cette incroyable plateforme que nous avons", a-t-il déclaré au micro de Sky Sports. "Il y a beaucoup d'organisations dans le monde qui détournent les yeux face à de nombreuses choses qui se produisent et utilisent l'excuse selon laquelle c'est politique. Les droits de l'Homme ne sont pas politiques. Les droits de l'Homme devraient être égaux pour tout le monde, et nous nous rendons dans tous ces pays où c'est un problème."

Lire aussi :

L'Arabie saoudite n'est pas le seul pays accueillant la F1 où les droits de l'Homme sont considérés par diverses ONG comme n'étant pas du tout respectés : c'est également le cas de l'Azerbaïdjan, de Bahreïn, de la Chine et du Vietnam – et dans une moindre mesure des Émirats arabes unis (où se trouve Abu Dhabi) et de la Russie. Cependant, Hamilton n'est pas convaincu qu'un boycott soit la meilleure solution, préférant croire à la capacité du sport à faire évoluer les mentalités.

"Il n'est pas nécessaire d'isoler ces endroits", a-t-il ajouté. "Nous devons comprendre comment nous pouvons interagir davantage, comment nous pouvons vraiment utiliser cette plateforme pour encourager et motiver le changement."

Le drapeau de l'Arabie Saoudite

Les propos généralement tenus par Hamilton – qui prend souvent le risque de s'exprimer sur de tels sujets délicats – ne semblent en tout cas pas poser de problème quant à l'image de son employeur, l'écurie Mercedes. Cette dernière vole même à sa défense par la voix de son directeur Toto Wolff.

"Ce que je dis toujours, c'est qu'il a évolué non seulement en tant que pilote mais aussi de par sa forte personnalité", a commenté Wolff. "Il y a des sujets qui lui tiennent vraiment à cœur, et parce qu'il a une grande audience, il s'est rendu compte que sa voix portait et qu'il voulait l'utiliser pour soutenir les sujets qui lui tiennent à cœur."

Lire aussi :

"Je trouve ça absolument acceptable, et il a gagné en notoriété de cette manière. Certes, il divise, mais ce n'est pas grave, car il est souhaitable de polariser pour faire passer le message plutôt que d'être au milieu, trop dans la norme." L'écurie Mercedes fait partie de celles qui ont pris le message antiraciste porté par la F1 le plus à cœur, ses mécaniciens mettant un genou à terre avant chaque course comme ses pilotes. La Flèche d'Argent a été repeinte en noir, et l'équipe a lancé une initiative pour améliorer la diversité dans ses rangs.

partages
commentaires

Voir aussi :

Sergio Pérez : Je suis à "l'apogée" de ma carrière

Article précédent

Sergio Pérez : Je suis à "l'apogée" de ma carrière

Article suivant

Pourquoi Mercedes ne pas va précipiter le remplacement de Wolff

Pourquoi Mercedes ne pas va précipiter le remplacement de Wolff
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021