Hamilton n'a pas tout fait "à la perfection" à Bakou

Lewis Hamilton a reconnu qu'il n'avait pas tout fait "à la perfection" lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan et a affirmé qu'il ne prenait pas sa défaite face à son équipier Valtteri Bottas "à la légère".

Hamilton n'a pas tout fait "à la perfection" à Bakou

Lewis Hamilton a été battu pour la pole par Valtteri Bottas et, malgré un bon envol, a échoué à dépasser le Finlandais après que le duo se soit battu pendant quelques virages. Il a finalement terminé second de l'épreuve. Les deux pilotes Mercedes ont signé deux victoires et deux secondes places lors des quatre premières courses de 2019, mais le point du meilleur tour acquis par Bottas lors du GP d'Australie lui permet de tenir seul la tête du classement.

Lire aussi :

Hamilton a déclaré qu'il était fier de ce que son écurie avait accompli lors de ces quatre premières courses de la saison. "D'un côté, je suis vraiment, vraiment heureux pour l'équipe, incroyablement fier de tout le monde. Nous sommes vraiment venus ici, comme lors des quatre premières courses, en ne sachant pas véritablement où nous nous trouvions."

"Nous travaillons aussi dur que possible, nous essayons de faire du mieux possible lors des week-ends. Ils ont été incroyables pour nous. Au final, je pense que collectivement, en tant qu'équipe, nous fonctionnons vraiment dans la fenêtre haute des 90%. Et je pense que ces quelques pourcents font la différence entre Ferrari, qui avait une très bonne voiture [à Bakou], et nous. Je pense qu'ils ont eu un petit peu plus de mal en rythme de course que nous avec les pneus, mais [leur] rythme en qualifications et leur forme tout le week-end étaient solides."

Lire aussi :

"En ce qui concerne le fait de finir second, vous me connaissez, je n'aime jamais finir second, mais parfois vous gagnez, parfois vous perdez. Je vois ce week-end comme un week-end où nous avions une voiture pour gagner la course. Il y a eu des signes d'opportunités de l'emporter et d'être plus rapide, mais je n'ai pas tout fait à la perfection dans tous les domaines où j'aurais dû. Je ne prends pas ça à la légère, je vais travailler dur demain et m'assurer de revenir en force pour la prochaine course."

En dépit des quatre doublés consécutifs de Mercedes, Hamilton a déclaré apprécier la compétition en 2019. "[Cela] se resserre, c'est sûr. Les écarts semblent plus petits que l'an passé. L'année dernière, je pense qu'ils étaient assez serrés également la plupart du temps."

"Mais, oui, on veut que ce soit la plus serrée des luttes. Car ensuite, quand vous atteignez vos objectifs, c'est encore plus satisfaisant. Non pas que ça soit toujours le cas, comme ce week-end pour moi. Je m'en vais avec un certain regret, et je vais m'en servir."

partages
commentaires
Villeneuve : "Leclerc est prêt, c'est Ferrari qui ne l'est pas"

Article précédent

Villeneuve : "Leclerc est prêt, c'est Ferrari qui ne l'est pas"

Article suivant

Le GP du Vietnam offrira "beaucoup de dépassements"

Le GP du Vietnam offrira "beaucoup de dépassements"
Charger les commentaires
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021