Hamilton philosophe au sujet de son pari stratégique perdu

Lewis Hamilton n’est pas parvenu à empêcher Nico Rosberg de signer une troisième victoire consécutive depuis la pole position, sur la dernière épreuve de la saison 2015.

Le Britannique, titré depuis déjà plusieurs manches, s’est autorisé un sujet libre sur sa copie de ce dimanche, en osant une stratégie de seconde moitié de GP très différente.

Ainsi, alors que Rosberg s’immobilisait pour son dernier arrêt au T31, Hamilton, qui évoluait à 1.5s de son rival à ce moment après avoir comblé un écart monté jusqu’à 8.0s, a pris le parti étonnant de rester en piste avec ses enveloppes tendres usées pour dix boucles de plus, avec l’idée de tenter de rallier l’arrivée sans repasser par les stands. L'undercut se serait sans doute montré victorieux si Hamilton avait simplement prolongé son relais d'une paire de tours supplémentaires mais l'Anglais avait autre chose en tête.

Un manque de foi du muret des stands en cette stratégie prolongée jusqu'à l'arrivée a cependant poussé le n°44 à s’arrêter une dernière fois à 13 boucles de l’arrivée, mais le mal était fait : Rosberg avait pu reprendre 13 secondes et Hamilton ne chaussait étonnement pas des gommes supertendres pour refaire son retard.

"Tout d'abord, ça a été une année incroyable, et joyeux 44e anniversaire aux Emirats Arabes Unis", a commenté Hamilton sur le podium. "L'année a été bonne, je suis content. Maintenant, nous pouvons en profiter. Je veux saluer l'équipe qui a fait un travail incroyable en construisant cette voiture et tout au long de l'année. Nous avons montré que Mercedes est vraiment la meilleure équipe du monde".

Revenant sur sa stratégie, Hamilton avoue avec philosophie qu’il a sans doute manqué une occasion de placer Rosberg sous pression de manière plus conventionnelle, en calquant sa stratégie sur celle de son rival et de tenter un dépassement en combat rapproché.

"Je pense qu'avec le recul, une fois que Nico s'était arrêté, j'aurais fait durer ces pneus jusqu'à la fin. Mais comme cela n'a pas fonctionné, faire durer le relais était probablement la meilleure chose à faire", admet-il, sans montrer cependant le moindre regret d'être passé à côté d'une possible 44ème victoire.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Sous-évènement Course
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Résumé de course
Tags reaction, stratégie