Hamilton - Piloter sous la pluie est comme jouer avec un serpent

partages
commentaires
Hamilton - Piloter sous la pluie est comme jouer avec un serpent
Par : Fabien Gaillard
25 oct. 2015 à 10:26

Meilleur temps des Essais libres 3, Lewis Hamilton est revenu sur le pilotage sous la pluie, après une journée qui a vu les qualifications annulées et repoussées à aujourd’hui.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06

Le leader du Championnat et Champion du Monde en titre peut remporter sa troisième couronne à Austin s’il parvient à inscrire 9 points de plus que Sebastian Vettel et 2 de plus que Nico Rosberg.

Hier, lors de la seule séance disputée de la journée, les Essais libres 3, il a signé le meilleur temps sur une piste très humide et dans des conditions très difficiles. Devant les médias, il est revenu sur le pilotage dans ces circonstances.

"Quand vous regardez ça à la télé, vous ne réalisez pas à quel point c’est fou", a déclaré Lewis Hamilton. "Jeter la voiture dans les virages, c’est difficile d'expliquer à quel point c’est compliqué dehors, c’est difficile pour les gens de comprendre."

Il tente alors une comparaison, où pilotage sur piste mouillée équivaut à jouer avec un serpent mortel : "J’imagine ça comme un serpent à sonnette, essayer de toucher un serpent à sonnette ou voir jusqu’à où vous pouvez approcher votre main. A chaque fois qu’il essaie de vous mordre, c’est comme un survirage pour nous."

"Vous le subissez : si vous corrigez, vous êtes bien – il ne vous a pas mordu la main. Quand vous terminez dans le mur, c’est quand le crotale vous a eu."

Le Britannique est d’ailleurs revenu sur la frayeur qu’il a connu dans le virage 17 lors de ses premiers tours en EL3 : "J’ai presque sur-corrigé, et j’ai failli toucher le mur. C’est une super piste [sous la pluie], parce que vous avez de l’adhérence sur et en dehors de la trajectoire. C’est un vrai défi de trouver cette adhérence."

"Sur mon tour le plus rapide, dans les Esses, ce que j’ai vraiment apprécié, c’est que ma voiture était en glisse : aquaplaning, glisse, la rattraper, aquaplaning, glisse, la rattraper. Je me disais : 'Ce sont des montagnes russes!'"

Prochain article Formule 1
Trois solutions de cockpit fermé testées le mois prochain

Article précédent

Trois solutions de cockpit fermé testées le mois prochain

Article suivant

La FIA dévoile des conclusions rassurantes après l'accident de Sainz

La FIA dévoile des conclusions rassurantes après l'accident de Sainz

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des Etats-Unis
Catégorie Essais Libres 3
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités