Hamilton juge les pneus 2019 un peu "trop durs"

partages
commentaires
Hamilton juge les pneus 2019 un peu "trop durs"
Par :
3 mars 2019 à 16:47

Lewis Hamilton, quintuple Champion du monde de F1, estime que les pneus Pirelli pour la saison 2019 de Formule 1 sont un peu trop durs.

Pirelli a modifié ses gommes pour la saison à venir, en introduisant une bande de roulement moins épaisse, proche de celle qui avait été utilisée à trois reprises l'an passé, afin de lutter contre les phénomènes de surchauffe et de blistering (cloquage). Mais pour Lewis Hamilton, la sensation n'est pas tout à fait la même, le Britannique jugeant que le manufacturier avait "fait autre chose", trouvant ces nouvelles enveloppes "trop dures".

Lire aussi :

Sur son compte Instagram, il a plaisanté à ce sujet en postant une vidéo de son chien, le fameux Roscoe, jouant avec un pneu et essayant de le mordiller. "C'est pour cela que j'ai dit qu'il était d'accord avec moi, ils sont un petit peu durs", a lancé le quintuple Champion du monde lors d'un point-presse vendredi, avant son tout dernier roulage. "Que voulez-vous savoir, si les pneus sont bons ? Je n'ai pas vraiment beaucoup de bonnes choses à dire à ce sujet, alors mieux vaut que je ne dise rien."

 

"Au début de l'année, ce sera un défi. Ils sont plus compliqués cette année qu'ils ne l'étaient l'année dernière. Et nous avons tous ces différents noms de pneus ; C5, C4, C3, C2 et C1. Pour moi, c'est encore plus déroutant que toutes les couleurs qu'on avait." Pour 2019, Pirelli a en effet abandonné son système qui attribuait à chaque gomme une couleur pour ne retenir que trois types de pneus par course : tendres (rouges), mediums (jaunes) et durs (blancs), dont les composés varieront selon les circuits. Les composés, justement, sont classés de C5 (le plus tendre) à C1 (le plus dur).

Hamilton se veut malgré tout positif : "Nous nous y habituerons, et ça sera la norme. Valtteri [Bottas] semble aimer piloter avec les pneus et j'aurai une meilleure sensation des pneus. J'ai piloté avec beaucoup d'essence, donc ce n'est jamais une bonne sensation en général. Mais nous sommes tous dans le même bateau et je vais essayer de les comprendre du mieux possible."

Lire aussi :

Le responsable de la compétition de Pirelli, Mario Isola, a déclaré qu'il prendrait les retours de Hamilton en compte, la marque italienne désirant désormais accorder plus d'importance à l'opinion des pilotes. Il explique cependant que le composé médian (C3) est en réalité un équivalent du pneu tendre 2018 et qu'en conséquence, la gamme était quasiment la même que l'an passé. Selon lui, les changements aérodynamiques ont un impact sur l'équilibre des monoplaces et c'est un domaine où les équipes doivent travailler.

"La bande de roulement moins épaisse vous protège du blistering et de la surchauffe, elle peut générer du graining, en particulier dans les conditions comme le début de matinée ou la fin d'après-midi. C'était mieux en milieu de journée. Je dois lui parler pour mieux comprendre, un peu plus en détail, la raison pour laquelle [il] n'est pas satisfait."

Article suivant
Qui est éligible à la Super Licence pour 2019 ?

Article précédent

Qui est éligible à la Super Licence pour 2019 ?

Article suivant

Rétro 1979 - Le retour d’Alfa Romeo en F1

Rétro 1979 - Le retour d’Alfa Romeo en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu