Hamilton refuse de penser à l'exploit du sixième titre

Grandissime favori de la saison 2019, de par son statut comme celui de son écurie, Lewis Hamilton n'entend pas se laisser distraire par la perspective d'un record ou d'un accomplissement encore jamais réalisé. Plus concentré que jamais, il entreprend sa quête comme s'il s'agissait de la première.

Hamilton refuse de penser à l'exploit du sixième titre

Lewis Hamilton part cette année à la conquête d'un sixième titre mondial, qui pourrait également être le sixième consécutif pour Mercedes en F1. Néanmoins, cette perspective ne modifie en rien l'approche du Britannique. S'il remet une nouvelle fois sa couronne en jeu, il assure aborder sa mission comme s'il s'agissait d'aller chercher un premier sacre, et sans se laisser distraire par les records. L'enjeu est pourtant double sur ce point, puisqu'un titre de Lewis Hamilton en 2019 ne le rapprocherait plus qu'à une seule longueur de Michael Schumacher, tandis que Mercedes deviendrait la première écurie de l'Histoire à remporter six doublés titres pilotes et constructeurs affilée.

Lire aussi :

"Ce n'est pas quelque chose dont on s'autorise à parler", assure Hamilton. "Ce chiffre n'est pas ce sur quoi nous nous concentrons. Ça n'a jamais été fait auparavant. Nous sommes toujours motivés par l'envie de faire quelque chose de nouveau, repousser les limites, faire ce que personne d'autre n'a jamais fait auparavant. Mais nous sommes pleinement conscients du travail nécessaire pour réaliser quelque chose comme ça."

"En aucun cas on va se dire 'Allez, on y va pour le sixième', comme si c'était quelque chose de détendu. Ce n'est pas le cas. Pour moi c'est pareil, je ne me concentre même pas là-dessus. C'est une nouvelle saison, une nouvelle année, un nouveau chapitre et nous devons l'aborder comme si c'était le premier. Nous sommes en quête du premier [titre]. C'est comme ça qu'il faut aborder les choses."

Motivation intacte, envie de partir inexistante

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Avec cinq titres mondiaux en poche, Lewis Hamilton n'a rien perdu de sa motivation. Il l'assure, l'idée de pouvoir arrêter sa carrière en Formule 1 ne l'a même pas effleuré en fin d'année dernière. "Premièrement, je n'aurais pas pu partir en fin d'année dernière car j'étais engagé, et lorsque je m'engage je m'y tiens", insiste-t-il en référence à sa prolongation de contrat jusqu'à fin 2020. "Et pourquoi voudrais-je quitter quelque chose que j'adore ?"

"J'ai le droit d'être encore ici, de continuer à faire ce que l'on attend de moi, au moins l'an dernier, en étant meilleur que jamais", ajoute-t-il. "J'aime ce défi qui revient chaque année. C'est un nouveau challenge, une nouvelle voiture. Comme je l'ai dit lors de la présentation, on ne sait pas comment elle va être, on ne sait pas si elle sera bonne ou mauvaise. C'est une aventure qui débute avec cette voiture, que seulement quelques-uns d'entre nous peuvent vraiment amener à la limite, et c'est une situation privilégiée. J'adore l'idée de revenir, de me redonner une nouvelle chance. On remet le titre en jeu et quelqu'un peut le prendre. J'aime ce combat. J'aime encore plus le travail à mener avec près de 2000 personnes."

"C'est probablement la partie la plus sympa de tout ça. Même si piloter est quelque chose d'incroyable, revenir et voir tout le travail derrière, à quel point ce travail voyage, ce qui se passe sur les nouvelles technologies qui évoluent chaque année et faire partie des deux qui peuvent piloter, c'est vraiment génial. C'est le meilleur métier du monde, qu'est-ce que je pourrais faire d'autre après ? Je pourrais bien sûr faire beaucoup de choses, mais c'est dans mon cœur, et c'est ce que j'aime faire."

partages
commentaires
Toro Rosso salue les premiers essais "fantastiques" de Honda
Article précédent

Toro Rosso salue les premiers essais "fantastiques" de Honda

Article suivant

Ricciardo a espoir que suivre les F1 sera plus facile en 2019

Ricciardo a espoir que suivre les F1 sera plus facile en 2019
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021