Hamilton : Je ne sais pas si je me serais remis d'une défaite en 2008

partages
commentaires
Hamilton : Je ne sais pas si je me serais remis d'une défaite en 2008
Par : Fabien Gaillard
6 nov. 2018 à 17:18

Quelques jours après avoir remporté son cinquième titre mondial en Formule 1, Lewis Hamilton est revenu sur le premier, en expliquant qu'il aurait peut-être eu du mal à revenir d'une seconde défaite consécutive.

Quand, dans le 69e des 71 tours du Grand Prix du Brésil 2008, un certain Sebastian Vettel dépassait Lewis Hamilton dans le dernier virage du tracé d'Interlagos pour le compte de la cinquième place, il semblait écrit que l'incroyable scénario qui avait vu le Britannique perdre le titre 2007 allait connaître un second épisode.

Deux tours plus tard, dans un final qui est d'ores et déjà entré dans la légende de la Formule 1, en dépassant un Timo Glock en perdition sur des pneus pour piste sèche alors que la pluie redoublait d'intensité, Hamilton retrouvait la position qui lui assurait de justesse le titre face à un Felipe Massa irréprochable, qui s'était imposé et avait franchi la ligne d'arrivée virtuellement Champion du monde.

Lire aussi :

La victoire faisait du pilote McLaren le plus jeune vainqueur du championnat pilotes de l'Histoire à l'époque - record plus tard pris par Vettel - mais lui retirait surtout le poids d'une défaite incroyablement frustrante la saison précédente. Et si, par la suite, il ne pourra jouer le titre, en position d'outsider, qu'à deux reprises (2010 et 2012) au sein de la structure de Woking avant de connaître le succès que l'on connaît avec Mercedes depuis 2014, la question de ce qu'il serait advenu de la carrière de Hamilton en cas de nouvelle défaite sur le fil se pose.

Lui-même reconnaît qu'il aurait été difficile de pouvoir rebondir, pour ESPN : "Ça a assurément été l'une des plus dévastatrices, si ce n'est la plus dévastatrice des expériences, que de perdre [le titre] la première année. Même si je ne m'attendais pas à l'emporter pour ma première saison, le stress et les tensions liés à cette première année étaient trop forts pour mon esprit immature."

"Ensuite il a fallu que je me sorte de ce puits sans fond dans lequel je me trouvais, parce que j'y étais profondément enfoncé à la fin de l'année 2007, il a fallu revenir en 2008, être fort, gagner la première course et puis arriver en fin de saison à nouveau.... Je ne sais pas comment je m'en serais remis [si j'avais à nouveau perdu]."

Quand il lui est demandé si cela aurait eu un impact sur sa carrière tout entière à ce moment-là, il a répondu : "Je pense. Je ne sais pas comment les sportifs trouvent le moyen de revenir. Je sais qu'il y a des choses bien pires qui peuvent arriver dans la vie, mais quand vous êtes touchés sur le plan psychologique, vous voyez des sportifs qui sont vraiment immenses qui, quand ils subissent un tel revers, ont du mal à s'en remettre."

Article suivant
Haas et les règles 2021 : "Ils n'arrivent à s'accorder sur rien"

Article précédent

Haas et les règles 2021 : "Ils n'arrivent à s'accorder sur rien"

Article suivant

Diaporama - L'usine de l'équipe Renault Sport F1

Diaporama - L'usine de l'équipe Renault Sport F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités