Hamilton répond à Vettel : "On ne cache jamais notre jeu"

Mercedes a vécu des essais libres compliqués au Grand Prix de Russie, clairement distancé par la Scuderia Ferrari en termes de vitesse pure.

Ce sont sept dixièmes qui séparaient Lewis Hamilton et Valtteri Bottas de la Ferrari qui a signé le meilleur temps des Essais Libres 2, celle de Sebastian Vettel.

Les difficultés rencontrées ce vendredi, Hamilton les attribue au fonctionnement des gommes Pirelli, forcément différent de celui rencontré sur le circuit de Sotchi ces trois dernières années, puisque les pneus sont désormais plus larges avec une composition différente.

"Pour être honnête, cela n'a pas été le meilleur des vendredis", reconnaît le Britannique. "Il faisait beau, mais la journée a été assez délicate. Ces pneus sont très délicats, très pointus. Parfois ils marchent, parfois non, ce qui est très étrange, donc c'est dur de les faire fonctionner. Parfois, ils sortent de la fenêtre, mais Ferrari les maintient dans la fenêtre. C'est notre défi du moment. C'est très différent des dernières années."

"Le problème, c'est que nous n'arrivons aucunement à les faire fonctionner du premier au cinquième tour", poursuit Hamilton au sujet des gommes. "Ferrari, on dirait que ça ne leur en prend que deux ; après, ça va mieux. C'est difficile de faire fonctionner les pneus ici."

Le pilote Mercedes n'est toutefois pas surpris, faisant montre de réalisme, voire de pessimisme quant à la hiérarchie depuis le début de la saison : "Ils sont les plus rapides depuis le début de l'année. Cela n'est pas différent ici et cela ne me surprend pas parce que nous sommes en difficulté avec les pneus."

Vettel accuse

Forcément, en raison des différents paramètres tels que la quantité de carburant ou la cartographie moteur, il est difficile de savoir si la hiérarchie des essais libres est représentative, et Sebastian Vettel a demandé s'il était possible que les Mercedes aient caché leur jeu lors de ces tests.

"Nous ne cachons jamais notre jeu", affirme Hamilton. "Cela n'apporte jamais rien. Je pense que Ferrari l'a fait par le passé, mais cela ne nous apporterait aucun bénéfice de le faire, nous essayons de trouver le meilleur équilibre pour la voiture, et aujourd'hui, c'était délicat. La Ferrari est certainement la voiture la plus rapide, comme depuis le début de l'année. Nous allons travailler dur ce soir pour essayer de voir si nous pouvons retrouver le rythme."

La question a toutefois été soumise au triple Champion du monde à nouveau, avec une réponse encore plus claire : "Non, et nous ne le faisons jamais. Je ne sais vraiment pas pourquoi il dit ça, Sebastian essaie juste de nous enfumer !"

"Ces gars-là sont vraiment rapides ; si nous parvenons à faire fonctionner nos pneus comme il faut, je pense que ça peut être serré, similaire. Il n'y a pas de différence par rapport aux courses précédentes, l'écart demeure très, très serré entre nous. Aujourd'hui, nous peinions juste à faire fonctionner les pneus", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Circuit Sochi Autodrom
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités