Hamilton reproche à Rosberg de ne rien avoir tenté à Shanghai

partages
commentaires
Hamilton reproche à Rosberg de ne rien avoir tenté à Shanghai
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
14 avr. 2015 à 09:44

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse FIA
Nico Rosberg Mercedes AMG F1 et son équipier Lewis Hamilton Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse FIA
Paddy Lowe, directeur exécutif Mercedes AMG F1 avec le vainqueur Lewis Hamilton Mercedes AMG F1 et le deuxième Nico Rosberg Mercedes AMG F1

Après avoir polémiqué en critiquant le rythme imposé par Lewis Hamilton à Shanghai, mettant selon lui en danger sa deuxième place, Nico Rosberg a expliqué que la réunion après la course avait permis de remettre les choses à plat chez Mercedes.

Evoquant une "critique constructive", l'Allemand a indiqué que l'affaire était désormais de l'histoire ancienne. Lewis Hamilton est lui aussi revenu sur les discussions qui ont eu lieu après la course au sein de l'équipe, regrettant que son coéquipier n'ait pas tout tenté pour le dépasser s'il estimait être plus rapide.

"Nico n'a pas essayé", a expliqué Hamilton à la presse britannique. "Ils [Mercedes] ont dit qu'il était peut-être confortablement second, et j'ai dit "C'est la différence entre nous. Je veux toujours gagner." J'aurais tout fait pour passer, ou au moins attaqué pendant trois tours si j'avais pu. Il n'était pas assez rapide. Je veux que le gars qui est à mon cul et qui a le rythme me mette la pression. Et si je ne peux pas me défendre, je perds."

Hamilton plus fort que jamais mentalement

Hamilton comprend l'importance de préserver les pneumatiques, avancée par Rosberg, mais assure que dans une situation inverse il aurait tout tenté malgré tout.

"Si l'on prend un peu de recul, c'est de la course automobile, de la course", insiste-t-il. "Ne retirons pas le plaisir de la course. C'est la course. Si j'avais été deuxième ou troisième, j'aurais tout fait. Bien sûr, vous voulez aller jusqu'à la fin du relais, mais si j'avais pensé que j'avais plus de rythme, j'aurais essayé de passer."

Leader du Championnat du Monde avec 17 points d'avance sur son coéquipier, actuellement troisième, Hamilton se sent en position de force, plus que jamais : "J'ai toujours dit qu'il était vraiment fort mentalement. Mais j'aime penser que je suis plus fort cette année."

Prochain article Formule 1
Hamilton sceptique quant à l'impact de la F1 sur l'environnement

Article précédent

Hamilton sceptique quant à l'impact de la F1 sur l'environnement

Article suivant

Une tempête de sable a soufflé sur Bahreïn

Une tempête de sable a soufflé sur Bahreïn