Hamilton n'a "rien fait de dangereux ou déloyal"

partages
commentaires
Hamilton n'a
Par : Basile Davoine
27 nov. 2016 à 16:10

Le pilote britannique est revenu sur sa tentative de regrouper le peloton en fin de course à Abu Dhabi, et sur les instructions radio alors formulées par Mercedes.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Podium : le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, et le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, fête sa deuxième place dans le Parc Fermé, qui lui permet de devenir Champion du monde, avec son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors d'une photo de l'équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 lors d'une photo de l'équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors d'une photo de l'équipe

En remportant le Grand Prix d'Abu Dhabi, Lewis Hamilton faisait la moitié du chemin pour espérer décrocher un quatrième titre mondial. L'autre moitié tenait davantage au destin et surtout au résultat de Nico Rosberg. Le Britannique a néanmoins tout tenté pour renverser la situation, jusqu'à ralentir le rythme en tête de la course dans l'espoir de voir Sebastian Vettel et Max Verstappen venir s'intercaler devant son coéquipier. 

"Je suis évidemment heureux d'avoir gagné, relativement facilement, et l'équipe a fait un grand travail tout au long du week-end, donc merci à tout le monde", souligne Hamilton. "J'étais en tête mais je perdais le titre mondial, et j'espérais que Seb pourrait être dans le rythme, qu'il se rapproche, mais ses pneus ont commencé à décliner à la fin et Nico a très bien piloté, sans faire d'erreur."

Ce coup de poker tenté par Hamilton n'a pas amusé son équipe, à en croire notamment les nombreux messages radio qui lui ont été adressés pour lui demander d'accélérer. Le triple champion du monde, qui a cédé sa couronne à Rosberg ce dimanche, estime cependant n'avoir rien à se reprocher et regrette les instructions données par son équipe.

"Je ne sais pas pourquoi ils ne nous ont pas laissés faire la course", s'interroge-t-il. "Il n'y a eu aucun moment où j'ai eu le sentiment que nous allions perdre la course. C'est dommage que leur processus de pensée soit si clair… et je n'ai pas grand-chose à dire, honnêtement."

"À la fin, ça allait. C'était peut-être intense pour vous, mais pas pour moi. J'étais dans une position où j'avais perdu beaucoup de points pendant la saison, et je suis là pour me battre. Habituellement, je ne tente rien qui puisse faire du mal à l'équipe ou à la marque, mais nous avons gagné le championnat constructeurs, peu importe ce qui se passait aujourd'hui entre Nico et moi. Néanmoins, ils ont eu le sentiment qu'ils devaient faire ces commentaires. Nous en discuterons après comme nous le faisons tous."

"Je ne crois pas avoir fait quoi que ce soit de dangereux, je ne crois pas avoir fait quelque chose de déloyal. Nous nous battions pour le titre, j'étais en tête, donc je contrôlais le rythme. Ce sont les règles." 

Plus facile à digérer qu'en 2007

S'il a tout tenté, Hamilton se montre digne dans la défaite et tient à féliciter Rosberg, qui aura su gérer solidement son avance en tête du championnat lors de ces derniers Grands Prix.

"J'ai fait tout ce que je pouvais, surtout à la fin", insiste Hamilton. "Nico a connu une année très, très propre, sans le moindre problème. C'est pour ça que nous sommes dans cette position. Il a fait un travail fantastique, félicitations à lui. C'est toujours un sentiment spécial de remporter le titre. J'ai hâte de me battre face à lui l'an prochain."

"J'ai été dans une position similaire en 2007, c'était bien plus dur. Avoir de l'expérience, ça aide. Certaines choses sont arrivées depuis. J'ai fait de mon mieux, donc je peux partir sans regrets et profiter. Je ne veux rien enlever à Nico, il a fait du très bon travail."

Cap désormais sur 2017, avec l'entrée en vigueur d'un nouveau Règlement Technique très attendu. "Je pense que ce serait super si d'autres équipes étaient proches de nous l'an prochain", espère Hamilton. "Ce serait bien pour les fans, ils veulent voir des courses serrées. Je ne suis toujours pas convaincu des bienfaits de la nouvelle réglementation, mais j'espère que ça ira."

T-shirt Mercedes AMG Petronas "44" Lewis Hamilton blanc
T-shirt Mercedes AMG Petronas "44" Lewis Hamilton blanc, sur Motorstore.com
Article suivant
Stewart sur Hamilton : "Il faut un peu de dignité"

Article précédent

Stewart sur Hamilton : "Il faut un peu de dignité"

Article suivant

Ricciardo a payé le prix d'un premier relais trop court

Ricciardo a payé le prix d'un premier relais trop court
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions